Pour une sociologie des médias sociaux : Internet et la révolution médiatique : nouveaux médias et interactions
A sociological approach to social media : Internet and the media revolution : new media and interactions
par Merra Lucile sous la direction de Orfali Birgitta
Thèse de doctorat en Sociologie
Ecole doctorale Sciences Humaines et Sociales, Cultures, Individus, Sociétés (Paris)

Soutenue le Friday 15 November 2013 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Mouvements sociaux
  • Médias et opinion publique
  • Médias sociaux

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Médias, Internet, Information, Communication, Usage, Interaction, Utilisateur, Participation, Influence, Opinion, Espace public, Mobilisation, Mouvement social, Engagement
Resumé
Cette thèse porte sur un objet sociologique en construction : les médias sociaux. Si le caractère tautologique de cette expression surprend de prime abord, l'absence de définition abordant cet objet sous un angle médiatique laisse entrevoir la récence et la complexité du concept. Par une approche empirique fondée sur l'étude des usages, des pratiques et des représentations des utilisateurs de ces nouveaux médias, nous poursuivons ici l'objectif de produire une analyse contextualisée de l'apparition d'un nouveau genre médiatique. La dimension interactionniste qui sous-tend la nature de ces médias guidera notre réflexion en accordant, de ce fait une place centrale, à la participation des utilisateurs actifs sur ces médias. De ces individus connectés et en réseau à leurs agrégations en audiences actives, nous nous intéresserons aux nouvelles formes d'expression de l'engagement. Nous tenterons alors d'apporter un regard sociologique à cet objet social, culturel et médiatique que sont les médias sociaux et sur la constitution des mouvements sociaux qu'ils supportent.