L'attention sélective et les traits visuels dans la correspondance transsaccadique
The role of visual attention and features in the transsaccadic correspondence
par Eymond Cécile sous la direction de Cavanagh Patrick et de Collins Thérèse
Thèse de doctorat en Psychologie
École doctorale Cognition, Comportements, Conduites Humaines

Soutenue le Wednesday 30 November 2016 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Neurosciences cognitives
  • Oeil -- Mouvements
  • Perception visuelle
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Attention visuelle, Mouvement oculaire, Saccade, Stabilité visuelle, Attributs visuels
Resumé
Chaque saccade oculaire décale brusquement l'image projetée sur la rétine. Pourtant notre perception du monde reste stable et uniforme car le système visuel fait correspondre les informations avant et après chaque saccade. Pour établir cette correspondance, les mécanismes attentionnels seraient fondamentaux. Jusqu'à présent, ce lien transsaccadique a été mis en évidence par des études portant essentiellement sur le traitement des informations spatiales - à savoir, comment la position rétinienne d'un objet est corrigée à chaque saccade pour maintenir une perception stable du monde. Le traitement des traits visuels tels que la couleur ou la forme est encore mal compris et leur rôle dans l'impression de stabilité reste à établir. Est-ce que les traits et l'attention dédiée aux traits (feature-based attention), par définition indépendants de l'espace, participent aussi à la correspondance transsaccadique ? Pour analyser la relation entre le traitement des traits et celui des positions lors des saccades oculaires, cette thèse a suivi deux approches. La première s'est intéressée à la perception des attributs visuels, uniforme malgré l'hétérogénéité du système visuel. Les résultats ont montré que si la perception uniforme des attributs visuels s'appuie sur un apprentissage, les mécanismes sous-jacents ne seraient pas spécifiques aux mouvements oculaires. L'uniformité de la perception s'appuierait plutôt sur un mécanisme d'apprentissage associatif général. La seconde approche a cherché à mieux comprendre la nature de l'attention sélective transsaccadique. Les résultats ont montré que l'attention allouée à la cible d'une saccade ne contribue pas à aux mécanismes sélectifs guidés par les traits et engagés juste après l'exécution d'un mouvement oculaire. L'attention allouée à une cible saccadique et l'attention aux traits seraient alors indépendantes. Enfin, la dernière étude a montré que, lorsque l'attention sélective basée sur les traits est engagée pendant la préparation de la saccade en dehors de la cible saccadique, les traits sont maintenus pendant la saccade et affectent les processus sélectifs engagés juste après la saccade. L'attention transsaccadique ne serait alors pas de nature purement spatiale. L'ensemble de ces résultats suggère que les traits et l'attention aux traits joueraient un rôle dans la correspondance transsaccadique.