Côte d'Ivoire ¿ enjeux démocratiques : les acteurs politiques et leurs actions au sein de la société ivoirienne de 1940 à 2010
Côte d'Ivoire ¿ democratic issues : the political actors' actions within the Ivorian civil society from 1940 to 2010
par Ikpo Ley G. sous la direction de Chaigneau Pascal
Thèse de doctorat en Sciences politiques
École doctorale Sciences Juridiques, Politiques, Economiques et de Gestion

Soutenue le Thursday 06 October 2016 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • 1945-....
  • Côte d'Ivoire
  • Démocratie

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))
TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Côte d'Ivoire, Cacao & Café, Démocratie, Élection, Guerre civile
Resumé
La démocratie, selon le temps et l'espace, a été le commun de différentes civilisations. Plusieurs mouvements populaires ont été menés, afin de forger une véritable démocratie. Les réformes de 1936 du Front populaire en France permirent à la Côte d'Ivoire de fonder une classe politique et le PDCI tout seul dirigea le territoire jusqu'au 30 mars 1990. En 1999, Bédié fut renversé du pouvoir et remplacé par le Général Guei qui lui fut chassé du pouvoir confisqué par un mouvement de masse populaire, en octobre 2000. En septembre 2002, une attaque est lancée pendant que Gbagbo était en visite officielle en Italie. Le pays fut divisé en un nord musulman, et un sud chrétien. À la suite des accords de Linas-Marcoussis, de Prétoria et de Ouagadougou, des élections eurent lieu en 2010 et deux présidents en sortaient. Le Conseil Constitutionnel proclama Gbagbo, et Ouattara reconnu par la Commission Indépendante Électorale. Le pays une fut à nouveau déchiré. Gbagbo fut arrêté, le 11 avril 2011 et conduit à l'Haye, le 29 novembre, suivit de Blé Goudé 23 mars 2014, endroit où leur procès a continuellement lieu. Cependant, la démocratie ivoirienne reste toutefois une utopie comme dans le passé.