Étude pré et post-opératoire des troubles neuropsychologiques et des difficultés d'apprentissage chez des enfants porteurs d'un kyste intracrânien temporo-sylvien
Pre-operative and post-operative study of neuropsychological disorders and learning difficulties in children with a middle fossa cyst
par Cuny Tourlonnias Marie-Laure sous la direction de Piolino Pascale et de Vaivre-Douret Laurence
Thèse de doctorat en Psychologie
École doctorale Cognition, Comportements, Conduites Humaines

Soutenue le Friday 10 November 2017 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Chez l'enfant
  • Enfants en difficulté d'apprentissage
  • Kystes
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Kyste arachnoïdien, Kyste temporo-sylvien, Apprentissages, Cognition, Comportement, Enfant, Neuropsychologie
Resumé
Notre objectif dans cette thèse était d'étudier l'impact éventuel d'un kyste arachnoïdien temporo-sylvien sur la cognition, le comportement et les apprentissages ainsi que l'effet de la chirurgie du kyste sur ces composantes. Une première étude auprès d'une cohorte de 100 enfants âgés de 3 à 16 ans ayant un kyste temporo-sylvien a montré des répercussions possibles du kyste chez certains enfants, avec un niveau intellectuel en général normal mais des troubles cognitifs modérés à importants pour un tiers des cas et importants pour un enfant sur cinq, prédominant au niveau du langage oral (capacités d'évocation), de la mémoire épisodique, de la mémoire de travail, de l'attention sélective visuelle, des fonctions exécutives et de la vitesse de traitement. La moitié des enfants a des difficultés d'apprentissage modérées principalement au niveau du langage oral et écrit et un quart des enfants a des troubles scolaires nécessitant des adaptation scolaires officielles ; un enfant sur quatre a des troubles du comportement et de l'humeur et un enfant sur deux avait déjà bénéficié de prises en charge avant le bilan, majoritairement de l'orthophonie et un suivi psychologique. Les enfants avec un kyste droit ont plus de troubles cognitifs et comportementaux que les enfants avec un kyste gauche avec significativement plus de prises en charge. En grandissant les enfants montrent significativement plus de difficultés d'apprentissage et plus de troubles neuropsychologiques, en particulier les enfants avec un kyste droit. L'étude post-opératoire auprès de 34 enfants montre un effet positif de l'opération pour les trois-quarts des enfants opérés avec une amélioration significative notamment au niveau intellectuel, en mémoire épisodique, en langage et au niveau comportemental, avec un effet significatif chez les plus jeunes enfants mais aussi chez les plus âgés. Les enfants avec un kyste gauche s'améliorent plus que ceux avec un kyste droit. Des troubles neuropsychologiques peuvent donc être observés en cas de kyste temporo-sylvien, ceux-ci restent modérés dans la majeure partie des cas mais peuvent durablement impacter la scolarité et le quotidien de certains enfants. Il parait ainsi important de dépister les enfants à risque afin de mettre en place rapidement des mesures préventives de prises en charge si besoin et de proposer éventuellement une opération du kyste en cas de troubles importants et durables, même chez des sujets âgés.