La gestion, l'utilisation, la consommation et la représentation de l'eau en Chine
The management, usage, consumption, and representation of water in China
par Ma Jingjing sous la direction de Desjeux Dominique
Thèse de doctorat en Sociologie
ED SHS (doublon ECD_ID=1)

Soutenue le Tuesday 07 November 2017 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Chine
  • Dans les représentations sociales
  • Eau
  • Eau -- Consommation
  • Eau -- Politique publique
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))
TEL (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Eau, Gestion de l'eau, Consommation de l'eau, Chine, Vie quotidienne, Échelle d'observation, Gestion de santé, Boissons non alcoolisés, Sucre, Sucré
Resumé
Nous analysons cette thèse au travers de quatre grandes échelles d'observation : macrosociale, mésosociale, microsociale et micro-individuel. Dans le premier temps, pour comprendre le contexte de la gestion et l'utilisation de l'eau potable, nous allons présenter d'abord le contexte environnemental pour rappeler l'importance géopolitique par rapport à l'eau au niveau internationale, montrer progressivement le développement du pays accompagnant « une crise de l'eau » au niveau national, et au niveau régional notre exemple de Guangzhou, ainsi que les solutions et les conflits de cette crise dans une échelle macrosociale. « La maîtrise de l'eau » en quantité et en qualité est toujours un enjeu particulièrement important au niveau national et international. En second, nous allons montrer une évolution de la qualité et de la gestion de l'eau courante à Guangzhou. Dans cette partie, nous allons rappeler d'abord la cause principale d'une pollution importante nuisant à la qualité de l'eau courante à cause d'un développement d'urbanisation très rapide, pour comprendre comment l'eau courante est devenue non potable. Dans l'échelle d'observation mésosociale, nous pouvons observer les réactions et les coopérations des différents secteurs publics et privées autour de la production et de la distribution de l'eau courante. Dans la troisième partie, nous allons mobiliser notre perspective à l'échelle d'observation microsociale. Ici nous nous intéresserons particulièrement à l'usage de l'eau dans la vie quotidienne chez les individus, notamment dans le cadre de l'alimentation. Nous allons présenter d'abord une évolution et une diversité de l'eau dans la famille chinoise citadine contemporaine, de manière plus ancienne comme l'eau des puits vers plusieurs types d'eau commerciale. En face des choix, comment les individus expertisent et choisissent leur(s) eau(x) ? Comment les individus utilisent et transforment les sens de l'eau dans l'espace domestique ? Ensuite, nous analyserons les occasions de consommation et les représentations des eaux potables (l'eau courante, ainsi que des autres eaux sans goût ou avec du goût (des boissons non alcoolisées) dans les familles chinoises dans quatre grandes villes (Beijing, Shanghai, Guangzhou et Chengdu) en Chine à l'échelle d'observation microsociale et micro-individuel. C'est dans cette partie que nous voyons les différentes pratiques entre les chinois les plus traditionnels qui pratiquent la philosophie chinoise du qi, du yin et du yang dans la consommation des eaux dans leur vie quotidienne et les chinois plus modernes qui ne pratiquent pas du tout la tradition, ou bien entre les deux. C'est aussi dans cette partie, où nous voyons le lien interrelationnel dans la société chinoise au travers de la consommation des eaux. À la fin, nous avons travaillé sur le goût, surtout le sucré dans les boissons non alcoolisées en montrant les occasions, les pratiques et les représentations et la gestion du corps par rapport au sucre et au sucré.