Regulation of vascular development and homeostasis by platelet-derived Sphingosine 1-Phosphate
Régulation de l'homéostasie et du développement vasculaire par la Sphingosine 1-Phosphate
par Gazit Salomé sous la direction de Camerer Éric
Thèse de doctorat en Biologie cellulaire
École doctorale Bio Sorbonne Paris Cité

Soutenue le Thursday 05 November 2015 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Anaphylaxie
  • Céramides
  • Homéostasie
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
S1P, Sphingosine 1-phosphate, Plaquette, Anaphylaxie
Resumé
La Sphingosine 1-phosphate (S1P) est un lipide bioactif qui joue un rôle majeur dans de nombreux processus tels que le développement vasculaire, la circulation des cellules immunitaires et la régulation de l'intégrité vasculaire. L'absence de S1P circulante engendre une augmentation constitutive de la perméabilité vasculaire ainsi qu'une sensibilité accrue à l'anaphylaxie systémique passive, cependant l'implication respective des différentes sources de la S1P au cours de ces processus, demeure méconnue. Ceci est plus particulièrement vrai pour les plaquettes qui constituent une réserve importante de S1P. La S1P d'origine plaquettaire ne contribue pas au pool de S1P plasmatique, il n'est libéré que lors de l'activation plaquettaire. Nous avons étudié le rôle de la S1P d'origine plaquettaire au sein des vaisseaux sanguins, au cours du développement embryonnaire et chez des souris adultes, en présence ou en absence d'autres sources de S1P circulante, notamment des globules rouges. Par délétion des gènes codant pour les sphingosine kinases 1&2 au sein des megakaryocytes, nous avons généré des souris dont les plaquettes sont incapables de synthétiser et donc de sécréter la S1P. Ces plaquettes sont par ailleurs incapables, in vitro, de promouvoir le maintien de la barrière endothéliale. Néanmoins, une déficience en S1P d'origine plaquettaire n'augmente pas le risque d'hémorragie au cours du développement embryonnaire, dans un contexte d'inflammation, d'irradiation, ou de traumatisme ; cela suggère que la S1P d'origine plaquettaire n'est pas indispensable au cours de ces processus. Cependant, nous avons découvert que la résistance au choc anaphylactique est compromise en l'absence de S1P d'origine plaquettaire. L'aspirine bloquant la sécrétion de S1P par les plaquettes, un traitement à l'aspirine induit également une sensibilisation au choc anaphylactique de façon similaire à celle observée dans le cas d'une déficience en S1P d'origine plaquettaire. Il semblerait que dans ce contexte, la S1P d'origine plaquettaire joue plutôt un rôle pour promouvoir le tonus vasculaire via S1P2, que de maintenir l'intégrité vasculaire.