Gouverner la sexualité des adolescents confrontés au VIH à Chiang Mai (Thaïlande)
Governing the sexuality of adolescents encountered HIV in Chiang Mai (Thailand)
par Lépinay Hélène sous la direction de Bonnet Doris
Thèse de doctorat en Ethnologie
Ecole doctorale Sciences Humaines et Sociales, Cultures, Individus, Sociétés (Paris)

Soutenue le Thursday 20 November 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Adolescents -- Sexualité
  • Chez l'adolescent
  • Chiang Mai (Thaïlande : province)
  • Thaïlande
  • VIH (virus)
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Adolescents, VIH, Sexualité, Secret, Éducation, Gouvernement, Thaïlande
Resumé
Cette thèse examine le gouvernement de la sexualité de deux populations adolescentes (10-19 ans) confrontées au VIH, à savoir les adolescents en population générale et les adolescents nés avec le VIH, dans la société nord thaïlandaise contemporaine. Pour ce faire, entre les mois de mai 2009 et de janvier 2012, des observations directes et participantes ont été conduites durant des actions collectives d'éducation pour la santé sexuelle destinées à ces deux populations adolescentes. Des entretiens semi-dirigés ont également été menés auprès des « adultes » et « adolescents » présents durant ces actions. Les résultats de cette thèse montrent comment les « adultes » agissant auprès des adolescents en population générale tendent à percevoir la sexualité de ces derniers comme le reflet d'une pathologisation de la société. En outre, ils révèlent de quelle manière les « adultes » intervenant auprès des adolescents nés avec le VIH tendent à appréhender la sexualité de ces derniers comme la preuve de leur normalisation. Ces résultats mettent également en lumière les difficultés éprouvées par les « adultes » à parler ouvertement de la sexualité avec les adolescents en population générale. Ils dévoilent aussi les barrières rencontrées par les « adultes » pour parler de manière explicite de leur statut infectieux avec les adolescents nés avec le VIH. Ils indiquent par quels mécanismes les différents éducateurs enquêtés peinent à établir des relations égalitaires avec leurs cadets.