Impact des antibiotiques sur la réponse des macrophages humains : l'exemple de la bédaquiline
Antibiotics impact on human macrophages response : bedaquiline case
par Alexandre GIRAUD-GATINEAU sous la direction de Ludovic TAILLEUX
Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Infectiologie
ED 562 Bio Sorbonne Paris Cité

Soutenue le jeudi 07 novembre 2019 à Université de Paris (2019-....)

Sujets
  • Antibiothérapie
  • Lysosomes
  • Macrophages -- Activation
  • Maladies bactériennes
  • Résistance aux maladies
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Les thèses de doctorat soutenues à Université de Paris sont déposées au format électronique

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Bédaquiline, TFEB
Resumé
Les antibiotiques sont largement utilisés dans le traitement des infections bactériennes. Connus pour leur activité sur les bactéries, les antibiotiques peuvent également interférer avec le système immunitaire de l'hôte. L'objectif de cette thèse a été d'étudier l'impact de la bédaquiline (BDQ), un récent anti-tuberculeux, sur la réponse des macrophages humains. L'analyse de l'expression des gènes a pu révéler que la BDQ reprogramme les macrophages en augmentant l'expression des gènes liée aux fonctions bactéricides. Nous avons découvert que l'expression de 1495 gènes étaient différentiellement exprimées dans les macrophages infectés par Mycobacterium tuberculosis et traités par la BDQ, avec une régulation positive des gènes impliqués dans le métabolisme et l'activation des lysosomes et leur biogénèse. Le traitement par la BDQ a permis d'activer divers mécanismes de défense antimicrobiens, notamment la production d'oxyde nitrique, la fusion phagosome-lysosome et l'autophagie. Ces effets sont associés à l'activation du facteur de transcription EB, impliqué dans l'expression des gènes lysosomaux, entrainant une diminution de la survie intracellulaire de différentes espèces bactériennes naturellement resistante à la BDQ. Ainsi, la BDQ pourrait être utilisé comme composé HDT (host-directed therapy) contre les infections bactériennes.