Étude des pratiques des apprenants dans un environnement en ligne de l'enseignement-apprentissage du Français Langue Étrangère : le cas du département du français de l'université d'Ilorin, Nigéria
Study of learners' practices in an online teaching-learning environment of French as a foreign language : the case of the French department of the University of Ilorin, Nigeria
par Karine Mosunmola YUSUFF sous la direction de Geoffrey SOCKETT
Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique
ED 622 Sciences du Langage

Soutenue le Thursday 10 December 2020 à Université de Paris (2019-....)

Sujets
  • Apprentissage mixte
  • Formation en ligne
  • Français langue étrangère
  • Nigeria
  • Étude et enseignement (supérieur) -- Allophones

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Stratégies d'apprentissage, Pratiques formelles et informelles
Resumé
Ce projet de recherche examine les pratiques des apprenants dans un espace pédagogique qui implique l'intégration des technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement. Il s'agit en effet d'un environnement en ligne d'enseignement-apprentissage du français langue étrangère mis en place en tant qu'élément d'accompagnement de cours de FLE dans une université nigériane. Notre étude vient en réponse à un besoin institutionnel dans le cadre des pratiques de FLE en contexte universitaire au Nigéria. Il s'agit en effet, de trouver des moyens pour améliorer la capacité des apprenants inscrits en Français Lettres Modernes à acquérir des compétences leur permettant de mieux s'exprimer en français. Dans le cadre de cette recherche et afin d'essayer de répondre à ce besoin, nous avons conçu un environnement numérique de l'enseignement-apprentissage du français langue étrangère, basé sur Moodle. Une expérimentation a donc été menée auprès des étudiants. Pour ce faire, deux enquêtes ont été administrées auprès des utilisateurs, c'est-à-dire les étudiants de français inscrits en deuxième année de licence en Français Lettres Modernes : une au début de l'expérience et une après l'expérience. Une démarche d'observation a permis de vérifier leur utilisation de l'environnement en question ainsi que leur réaction par rapport à cette pratique numérique qui leur est nouvelle. Cette étude cherche à comprendre comment la mise en place d'un complément du cours, sous forme virtuelle, peut améliorer l'acquisition du français des étudiants universitaires du contexte de cette thèse, le Nigeria. Il est également question de voir si ce type de pratiques est compatible avec l'approche pédagogique qui est en pratique sur place. L'occasion d'avoir accès à une formation complémentaire de français, en plus de leur formation habituelle, permet aux étudiants d'acquérir des compétences dans la langue de leur formation. Ils pourront ainsi améliorer leur capacité à travailler avec efficacité et à être plus productifs dans leur discipline, Français Lettres Modernes. De plus, le fait d'avoir vécu l'expérience et d'être sensibilisés aux pratiques pédagogiques numériques, aussi bien dans un contexte formel que dans un contexte informel, les étudiants s'engagent désormais dans une démarche pour : améliorer leur acquisition du français grâce à l'accès au complément de cours ; renforcer leur engagement dans leur formation ; se doter de la motivation pour la gestion de problèmes ; améliorer leur autonomie en ce qui concerne la répartition des tâches entre les pairs en cas de travail collaboratif ; augmenter leur détermination pour réussir en se fixant des objectifs pédagogiques personnels en vue de maximiser l'opportunité d'acquérir toutes les compétences nécessaires pour bien s'exprimer en français et ainsi réussir ses études universitaires.