Une étude comparative des métaphores de genre en français et en mandarin
A comparative study of gender metaphors in French and Mandarin
par Pei-Ci LI sous la direction de Valérie BRUNETIÈRE et de Fabienne H. BAIDER
Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique
ED 622 Sciences du Langage

Soutenue le Monday 14 December 2020 à Université de Paris (2019-....)

Sujets
  • Chinois (langue)
  • Français (langue)
  • Genre (linguistique)
  • Langage -- Différences entre sexes
  • Métaphore
  • Sexisme dans le langage
  • Études comparatives

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Métaphores conceptuelles
Resumé
Cette étude a pour objectif d'enquêter sur les métaphores de genre (MG désormais) qui décrivent les femmes (métaphores désignant les femmes, MF) et les hommes (métaphores désignant les hommes, MH) en français en en mandarin en se fondant sur la Conceptual Metaphor Theory. Pour chaque langue, les métaphores sont récoltées en adoptant deux sources de donnée : un dictionnaire et un questionnaire administré à 240 locuteurs (120 hommes, 120 femmes). Nous établissons par la suite une comparaison intra-langue ainsi qu'inter-langue. Les résultats des dictionnaires montrent que même si l'utilisation des domaines sources diffère entre les deux langues, les métaphores s'adressant aux femmes et aux hommes sont asymétriques en quantité et qualité. Premièrement, le nombre de MF est plus élevé que le nombre de MH. Deuxièmement, les connotations de ces MF sont plus péjoratives que celles liées aux MH, particulièrement au sujet de la sexualité des femmes. Les données des questionnaires sont analysées sur trois niveaux : l'appartenance aux domaines sources (ANIMAUX, PLANTES), les types de MG (lions, fleurs) et les caractéristiques des MG (traits physiques, personnalité, fonctions et rôles sociaux). En analysant les MF et MH auprès des locuteurs et locutrices natifs du français et du mandarin, nous remarquons que même si l'utilisation des domaines sources et les caractéristiques soulignées sont différentes, des modèles similaires émergent dans les deux langues. Une Théorie du script du genre linguistique est par conséquent proposée afin d'interpréter ces modèles. Elle explique comment des métaphores conventionnelles concernant les deux sexes sont utilisées comme un script écrit pour guider les femmes et les hommes afin qu'ils jouent leurs rôles sociaux. Enfin, la comparaison inter-langue révèle certaines réalités sociales en montrant les différences de traitement entre les deux sexes en France et à Taïwan. De plus, nous montrons que la sélection des domaines sources et des caractéristiques qu'ils contiennent est associée à la cosmologie de ces deux cultures. Dans la culture française, la relation entre les humains et d'autres êtres est considérée comme verticale, expliquée par la structure hiérarchisée de LA GRANDE CHAÎNE DE LA VIE. En revanche, cette relation est vue comme horizontale dans la culture chinoise où les humains et l'univers sont perçus comme vivants en harmonie, ce qui est défini par la philosophie de l'Unité de l'univers et du genre humain.