Étude in vivo via CRISPR/Cas9 de mutations fréquemment retrouvées au cours de la carcinogenèse hépatique : de la voie Wnt/b-caténine au remodeleur chromatinien ARID2
In vivo study, using CRISPR/Cas9, of frequent mutations found in hepatic carcinogenesis : from the Wnt/Beta-catenin pathway to ARID2 chromatin remodeler
par Robin LOESCH sous la direction de Sabine COLNOT
Thèse de doctorat en Oncogenèse
ED 561 Hématologie, oncogenèse et biothérapies

Soutenue le mardi 29 septembre 2020 à Université de Paris (2019-....)

Sujets
  • Carcinome hépatocellulaire
  • Chromatine
  • CRISPR-Cas9
  • Foie -- Maladies

Les thèses de doctorat soutenues à Université de Paris sont déposées au format électronique

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
CHC
Resumé
Le carcinome hépatocellulaire est le cancer primitif du foie le plus fréquent. D'un point de vue génétique, le développement des approches génomiques a permis de montrer deux voies principales de carcinogenèse hépatique dans le CHC. Une première voie caractérisée par son instabilité génétique fait intervenir le plus souvent des mutations de TP53, un gène suppresseur de tumeur bien connu dans les cancers. Dans environ le tiers des CHC, une seconde voie implique des mutations du gène CTNNB1 codant pour la protéine ß-caténine. L'analyse des altérations génétiques récurrentes dans le CHC humain a permis de révéler que les mutations de CTNNB1 sont fréquemment associées à celles portant sur le gène ARID2, codant un composant des complexes SWI/SNF qui jouent leur rôle de remodeleurs chromatiniens en modifiant la disposition des nucléosomes, modifiant ainsi la compaction de l'ADN et régulant l'expression des gènes.Afin d'étudier dans le foie le caractère oncogénique de l'activation de la signalisation Wnt/ß-caténine, un modèle murin développé dans l'équipe utilise la stratégie Cre-LoxP pour réaliser de manière hépato-spécifique et inductible une perte-de-fonction d'Apc (ApcKO), protéine nécessaire à la dégradation de la ß-caténine. La perte-de-fonction bi-allélique d'Apc est suffisante pour : (1) induire l'activation de la signalisation Wnt/ß-caténine ; (2) induire une tumorigenèse hépatique partageant transcriptionnellement des caractéristiques communes avec les CHC humains mutés CTNNB1. Il faut savoir que les mutations d'Apc sont rares dans le CHC (1%). Il était légitime de se demander si le modèle ApcKO est pertinent, d'autant plus dans un contexte où d'autres équipes de recherche ont échoué à induire une tumorigenèse hépatique en utilisant un modèle Cre-loxP reproduisant une mutation de CTNNB1 retrouvée chez l'homme, la délétion de l'exon 3 (ßcatΔex3). Mes travaux de thèse ont eu pour objectif de répondre à deux questions : - Est-ce que le modèle murin ApcKO est équivalent au modèle ßcatΔex3 ? - Quel est l'impact de la mutation d'Arid2 dans la carcinogenèse hépatique ?J'ai pu montrer par la technologie CRISPR/cas9 peut être utilisée rapidement in vivo pour induire une carcinogenèse hépatique en mimant les modèles ApcKO et ßcatΔex3. Nous avons aussi pu montrer que la délétion de l'exon 3 de Ctnnb1 était, à elle seule, suffisante pour induire une carcinogenèse hépatique, que ce soit via CRISPR in vivo ou via la technologie Cre-loxP. Concernant le caractère oncogénique des mutation d'Arid2, les résultats préliminaires suggèrent que ces mutations ne sont pas suffisantes à l'initiation tumorale.