Le suffixe rhotique en mandarin : études phonétiques et représentation phonologique dans le cadre de la phonologie articulatoire
The mandarin rhotic suffix : phonetic studies and an articulatory phonology account
par Anqi LIU sous la direction de Ioana CHITORAN
Thèse de doctorat en Sciences du langage, linguistique. Phonétique expérimentale
ED 622 Sciences du Langage

Soutenue le Friday 18 October 2019 à Université de Paris (2019-....)

Sujets
  • Chinois (langue)
  • Phonétique acoustique
  • Élocution

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Suffixe rhotique, Phonologie articulatoire, Geste articulatoire
Resumé
Les études présentées dans cette thèse visent à mieux comprendre le statut phonologique et la réalisation phonétique du suffixe rhotique en mandarin moderne. Le résultat final est une analyse descriptive du comportement phonologique du suffixe rhotique, basée sur des études de production. La thèse retrace l'évolution historique du suffixe marquée par sa désémantisation et se concentre sur l'étude de production, qui examine la réalisation du suffixe rhotique dans différents contextes, en fonction de la rime de la syllabe à laquelle il s'attache. Les résultats de ces études viennent compléter ceux des études déjà existantes et permettent de tester des analyses proposées dans la littérature sur la phonologie du mandarin. Sur la base des résultats de l'étude acoustique et de l'étude articulatoire présentées ici, une nouvelle analyse phonologique du suffixe rhotique est proposée dans le cadre de la phonologie articulatoire (Browman & Goldstein, 1992), modèle qui prend le geste articulatoire comme primitive. Cette analyse permet un traitement plus unifié de toutes les réalisations du suffixe rhotique, dans tous les contextes où il apparait.