La rentrée dans les albums de littérature de jeunesse : normes et représentations d'un rite de passage de la petite enfance
The schoolyear start in children's literature picture books : standards and representations for a rite of passage in early childhood
par Mangeard-Bloch Nathalie sous la direction de Sirota Régine
Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation
ED SHS (doublon ECD_ID=1)

Soutenue le Friday 06 October 2017 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Littérature pour la jeunesse
  • Rentrée scolaire
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Littérature de jeunesse, Socialisation, École, Enfance, Représentations sociales
Resumé
De nombreux albums de littérature de jeunesse se proposent de désamorcer la tension dramatique qui entoure l'entrée à l'école du jeune enfant en mettant en scène ce premier jour. Ces ouvrages qui s'adressent aux enfants les plus jeunes et à leurs parents sont inscrits dans une double dynamique : miroir social et fabrique de représentations, ils participent à l'élaboration et à la transmission des codes et règles de l'entrée dans cette nouvelle vie sociale. Ils constituent des témoins privilégiés d'une épreuve de socialisation où le « métier d'élève » est constamment redéfini. L'analyse de contenu d'un corpus de 158 ouvrages (documentaires et fictions) propose de façon diachronique (de 70 à nos jours) et synchronique, d'inventorier les normes associées aux mises en représentation de ce rite de passage. Il s'agit de saisir comment évoluent et s'organisent ces systèmes de représentation, quelles définitions sociales de l'enfance les sous-tendent, et de quelle façon ils s'inscrivent dans un univers éditorial fortement hiérarchisé. Des entretiens menés auprès des auteurs des ouvrages visent dans ce sens à interroger le processus de fabrication de ces normes en pointant les éventuels conflits de normativités générés par les logiques qui s'entrecroisent au sein du champ de production de ces livres.