Politiques publiques de gestion des âges et transition vers la retraite : la place des compétences
Public policies of age management and transition to retirement : the place of skills
par Soukeynatou NDOYE sous la direction de Michel MESSU
Thèse de doctorat en Sociologie
ED 180 Sciences Humaines et Sociales : Cultures, Individus, Sociétés

Soutenue le Wednesday 29 November 2017 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Compétence
  • Politique publique
  • Âge
  • Âge et travail
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Politiques publiques, Gestion des âges, Compétence, Travail, Génération, Intergénérationel, Transition, Retraite, Bénévolat, Entreprise
Resumé
Cette thèse pose la question de l'allongement des vies professionnelles dans une société française vieillissante. Elle cherche à observer les conséquences des choix politiques à cet égard sur les conceptions de l'âge au travail et à la retraite, et sur les modes d'organisation des temporalités sociales. D'un point de vue théorique, la recherche s'inscrit dans la perspective du parcours vie et dans l'analyse cognitive des politiques publiques. Elle donne alors à voir un délitement des frontières entre travail et retraite, accentué par une atténuation des lignes de démarcation entre travail marchand et travail non marchand. On peut y voir en particulier les effets d'un processus de (re)mobilisation des compétences lors de la transition vers la retraite. D'un point de vue méthodologique, deux enquêtes ont été menées. La première a été conduite auprès des entreprises soumises à l'obligation de mener une négociation collective par le dispositif public du contrat de génération. Elle s'est intéressée à la manière dont cette réglementation a conduit ces entreprises à questionner et à ajuster leurs pratiques de gestion des âges, en particulier à l'égard de l'objectif visant à faire de la transmission des compétences un support des coopérations intergénérationnelles. La seconde enquête a porté sur l'étude de cas d'une association nationale de retraités et pré-retraités qui pratiquent le « bénévolat de compétences ». Elle a interrogé les motivations individuelles et collectives à l'égard de cette pratique et les enjeux qu'elle soulève sur leur rôle et leur positionnement dans la société.