Pompe à GNRH : le désir d'enfant et la grossesse à l'épreuve des troubles des conduites alimentaires
GnRH pulsatile administration : when desire for a child and pregnancy confront eating disorders
par Santos Irema Barbosa Magalhães sous la direction de Corcos Maurice
Thèse de doctorat en Psychologie
École doctorale Cognition, Comportements, Conduites Humaines

Soutenue le Monday 30 November 2015 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Aspect psychologique
  • Grossesse -- Aspect psychologique
  • Parents d'enfants conçus par procréation médicalement assistée
  • Troubles du comportement alimentaire
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))
TEL (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Anorexie mentale, Boulimie nerveuse, Pompe à GnRH, Grossesse, Infertilité, Trouble des conduites alimentaires, Procréation médicalement assistée
Resumé
Introduction : Cette thèse est issue de réflexions et d'expériences cliniques suite à un travail avec des femmes souffrant d'un trouble des conduites alimentaires (TCA) et accédant à la maternité. Dans notre recherche, parmi les différentes méthodes de Procréation Médicalement Assistée (PMA), nous avons choisi d'étudier une population ciblée : les femmes ayant recours à la pompe à la GnRH pour concevoir leurs enfants. Hypothèse principale : il existerait un grand nombre de femmes, souffrant ou ayant souffert d'un TCA, qui auraient recours à la pompe à GnRH. Hypothèse secondaire : le TCA maternel aurait des influences sur le désir d'enfant, la grossesse et les interactions précoces mère-enfant. Objectif principal : évaluer un groupe de femmes souffrant d'un TCA, enceintes après utilisation de la pompe à GnRH, à partir du 4ème mois de grossesse et jusqu'à la 8ème semaine du post-partum. Objectifs secondaires : obtenir des données scientifiques à propos des femmes souffrant d'un TCA et ayant recours à la pompe à GnRH, afin de mieux éclairer le parcours de soin de ces patientes dans les services de PMA ; obtenir des données scientifiques sur le vécu de la grossesse par les femmes TCA ; obtenir des données scientifiques sur la présence et la gravité des TCA durant la grossesse et en post-partum ; évaluer la prévalence de la dépression du postpartum chez les femmes souffrant d'un TCA. Critère d'évaluation principal : comparaison du groupe d'étude avec deux groupes témoins, l'un composé de femmes exemptes de TCA devenues enceintes par des méthodes de PMA autres que la pompe à GnRH, et l'autre composé de femmes exemptes de TCA devenues enceintes spontanément. Critères d'évaluation secondaires : évaluation de l'évolution du TCA, en pré et postnatal, par l'hétéro-questionnaire EDE ; évaluation du vécu de la grossesse par des entretiens semi-structurés ; évaluation des représentations maternelles par l'IRMAG ; évaluation de l'état psychique en pré et postnatal par l'auto-questionnaire HAD ; évaluation de l'anxiété par l'utilisation du STAI ; évaluation du risque de survenue d'une dépression du postpartum par l'auto-questionnaire EPDS. Cette étude est observationnelle et prospective : étape prénatale - 3 évaluations, entre 16 et 20 semaines d'aménorrhée (SA), entre 24 et 28 SA et entre 28 et 32 SA ; étape postnatale - 1 évaluation, à la 8ème semaine environ du postpartum. Conclusion : on constate que le TCA maternel peut être un facteur de risque en ce qui concerne la grossesse et les interactions précoces mère-bébé. L'utilisation de la pompe à GnRH par les femmes souffrant d'un TCA devrait être considéré comme un véritable enjeu de santé publique, requérant évaluation, prévention et prise en charge pluridisciplinaire de la grossesse jusqu'au post-partum.