Les pratiques d'écriture des éducateurs spécialisés : perspectives cliniques
Specialized educators writing practices : clinical perspectives
par Céline RÖSSLI sous la direction de Bernard PECHBERTY
Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation
ED 180 Sciences Humaines et Sociales : Cultures, Individus, Sociétés

Soutenue le Thursday 15 November 2018 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Art d'écrire
  • Formation
  • Éducateurs spécialisés
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))
TEL (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Approche clinique, Éducation spécialisée, Professionnalité, Écriture professionnelle, Rapport à l'écriture, Rapport au savoir
Resumé
Cette thèse, inscrite en Sciences de l'éducation, interroge les pratiques d'écriture des éducateurs spécialisés. L'écriture y est envisagée comme un nouveau trait professionnel, participant d'une période de mutation de l'action sociale et de ses métiers. Cette évolution transforme la culture des éducateurs et le fonctionnement de leur soi-professionnel. Inscrite dans une approche clinique d'orientation psychanalytique, cette recherche questionne les enjeux sociaux et psychiques relatifs aux pratiques d'écriture des éducateurs, les rapports au savoir et à l'écriture qui les soutiennent. Elle met au jour la complexité de ces pratiques, l'articulation entre les rapports subjectifs à l'écriture, ses enjeux réels et symboliques, et les contextes historiques, législatifs, institutionnels et professionnels dans lesquels elles s'inscrivent. L'analyse s'élabore à partir d'entretiens cliniques de recherche réalisés auprès de six éducateurs spécialisés. Elle met en valeur des processus conscients et inconscients mobilisés dans leurs expériences d'écriture. Elle éclaire certains mécanismes psychiques de défense ou de dégagement, d'identifications actuelles et anciennes, à l'œuvre dans la professionnalité au moment de l'inscription et de l'intégration, par les éducateurs, du trait professionnel « écriture » à leur quotidien et à leur soi-professionnel. Enfin, cette recherche ouvre des perspectives pour repenser les conditions d'un investissement positif et créatif de l'écriture dans le métier d'éducateur spécialisé.