L'enseignement des arts visuels dans les écoles au Chili : un regard porté sur la réalité artistique au premier cycle
Teaching visual arts in schools in Chile : a look at the artistic reality of the first cycle
par Maciel MORALES ACEITON sous la direction de Sandra JHEAN-LAROSE
Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation
ED 180 Sciences Humaines et Sociales : Cultures, Individus, Sociétés

Soutenue le Tuesday 27 November 2018 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Art
  • Chili
  • Enseignants -- Formation
  • Étude et enseignement
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Éducation, Arts visuels, Chile, Curriculum, Formation des enseignants, Évaluation
Resumé
Notre recherche se focalise sur l'enseignement des arts visuels dans les écoles au Chili. Nous nous sommes intéressés à ce sujet au cours de l'histoire récente de notre pays. Pendant ces quarante dernières années, la société chilienne a vécu diverses transformations : dictature (1973-1989), éducation privatisée, retour à la démocratie, réformes du curriculum, diminution des heures allouées à la discipline artistique, demandes citoyennes pour améliorer l'éducation chilienne, entre autres. Par conséquent, il nous semble pertinent et fondamental en tant que citoyenne, ancienne étudiante aux beaux-arts et professeure d'arts au sein d'établissements chiliens de nous interroger sur l'enseignement de cette discipline à l'école. Dans cette perspective, nous analyserons la complexité de l'éducation artistique dans notre pays. En décrivant le système éducatif chilien et en analysant des entretiens aux professeurs et des observations de cours d'arts visuels au premier cycle, nous essaierons de comprendre quelle est la place actuelle des arts visuels dans le système éducatif chilien. Nous nous demanderons dans un premier temps quels sont les facteurs qui influencent les principes de construction et de transmission des cours d'arts visuels au premier cycle dans les trois types d'établissements qui coexistent dans le pays : écoles publiques, écoles particulières-subventionnées, écoles privées. Dans un second temps, nous nous interrogerons sur le comment ces facteurs interviennent en situation de classe et quelle en sont les conséquences. Ainsi, nous avons formulé deux hypothèses qui ont orienté notre recherche. La première est que le système éducatif chilien actuel présente des éléments de « ségrégation », d'exclusion et d'élitisme. Dans ce contexte, les arts visuels apparaissent comme un élément qui renforce ce système. Ainsi, la transmission des contenus et la construction de la classe d'arts visuels varient en fonction du type d'établissements. La seconde est en relation avec les types de professeurs qui enseignent les arts visuels, deux catégories principales se dégagent : des professeurs généralistes, enseignants ayant suivi une formation dans diverses disciplines et ayant acquis les compétences pour travailler avec des élèves d'écoles, mais sans avoir étudié spécifiquement les arts et des professeurs spécialistes, enseignants ayant suivi une formation spécifique en arts visuels, mais sans formation à l'enseignement des élèves d'écoles. Orbeta (2015) explique que diverses études indiquent que les premières années de scolarisation sont déterminantes pour les élèves. Il est fondamental pour les élèves d'avoir un professeur spécialiste en arts visuels dès les premières années de scolarité. Selon Fajardo (2003), le but de l'éducation artistique à l'école n'est pas de faire de l'enfant un artiste, de la même façon que l'écriture n'est pas enseignée pour faire de tous les élèves des écrivains. Selon elle, l'art est enseigné pour doter les enfants d'une vision particulière du monde : une vision créative et ouverte. Elle soutient qu'il n'est pas nécessaire de disposer d'un budget élevé pour former les enseignants à la connaissance de l'art. Suite à la présentation de ces deux approches, nous postulons que la « nature » et « l'essence » de la classe d'arts visuels, ainsi que la transmission des contenus varient en fonction du type de professeurs qui la réalise (généraliste vs spécialiste).
Description en espagnol