Évènements de vie : rôle dans la survenue d'un infarctus cérébral et d'une dépression post-AVC
Life events : triggers of ischemic stroke and predictors of post-stroke depression
par Guiraud Vincent sous la direction de Mas Jean-Louis
Thèse de doctorat en Santé publique
École doctorale Santé publique

Soutenue le Wednesday 06 June 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • CADASIL
  • Cas, Études de
  • Complications
  • Facteurs de risque
  • Maladies cérébrovasculaires
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

TEL (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))
Theses.fr (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Accident vasculaire cérébral,Infarctus cérébral,Facteurs de risque,Facteurs déclenchants,Evènements de vie,Dépression post-AVC,Etude cas-croisé
Resumé
Méthodes et principaux résultats. Dans une revue systématique des études sur les facteurs déclenchants des infarctus cérébraux, nous n'avons identifié qu'une seule étude, négative, consacrée aux événements de vie. Nous avons montré, dans une étude prospective portant sur 247 patients admis pour un infarctus cérébral, qu'une exposition à au moins 1 évènement de vie était plus fréquente dans le mois précédant l'infarctus cérébral que dans les 5 périodes témoins (OR=2,96 ; IC à 95% 2,19-4,00). L'exposition à des évènements de vie était aussi un facteur prédictif des dépressions survenant dans les 6 mois suivant un infarctus cérébral. Les autres facteurs prédictifs de dépression post-AVC étaient un score de Rankin > 2, un antécédent de dépression, une lésion caudée et/ou lenticulaire gauche, le sexe féminin et des pleurs pathologiques. Conclusion et perspectives. Ce travail de thèse apporte des arguments en faveur d'un rôle des évènements de vie d'une part, dans la survenue à court terme d'un infarctus cérébral, d'autre part dans la survenue d'une dépression dans les 6 mois suivant un AVC. Il souligne aussi les difficultés spécifiques de l'étude des événements de vie concernant leur définition, l'évaluation de leur sévérité, les biais de rappel et la définition de la période à risque. Nos résultats doivent être confirmés et précisés avant d'évaluer le bénéfice d'une stratégie préventive.