Habiter et consommer le logement social : une approche stratégique de l'habiter des classes populaires et moyennes sous contraintes de pouvoir d'achat
Living and consume social housing : a strategic approach to inhabit the working and middle classes under constraints of purchasing power
par Parise Fanny sous la direction de Desjeux Dominique
Thèse de doctorat en Sociologie, demographie
ED SHS (doublon ECD_ID=1)

Soutenue le Monday 02 February 2015 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Discrimination dans le logement
  • Embourgeoisement (urbanisme)
  • Logement social
  • Pouvoir d'achat

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))
TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Classes moyennes, Mixité sociale, Gentrification, Classes populaires, Pauvreté, Habiter, Logement social, Pouvoir d'achat, Budget sous contraintes, Ville
Resumé
En 2014, quel est le « sens de l'habiter »? L'évolution de la législation française engendre un processus de marchandisation du logement social, déjà amorcé. « Grands ensembliers » et professionnels du logement s'associent pour développer une nouvelle offre d'habitat social à destination des classes moyennes intermédiaires. La montée des classes moyennes mondiales et la crise économique produit des modes de consommer différenciés et une demande de logements prenant en considération de nouvelles tendances sociétales. Le regain d'intérêt depuis les années 2000 pour l'habitat alternatif (notamment le cohousing), positionne l'innovation dans l'habitat dans une démarche de co-construction (constructeur, architecte, sociologue). Ces effets de contexte s'inscrivent dans une démarche compréhensive de la diversité des pratiques habitants des classes moyennes. L'hétérogénéité de ce groupe social, à travers des modes de vie pluriels, illustre le déploiement de stratégies et de choix résidentiels qui rendent compte d'un rapport à l'autre singulier, d'un rapport au monde spécifique ; dont les « grands ensembliers » s'essaient à en saisir le sens et la complexité.