Convergences et rivalités des diplomaties française et américaine à l'épreuve des crises libanaises de 1958 à 2008
Convergences and rivalries of French and American diplomacies facing the Lebanese crises from 1958 till 2008
par El Khoury Nabil sous la direction de Saint-Prot Charles
Thèse de doctorat en Sciences politiques
École doctorale Sciences Juridiques, Politiques, Economiques et de Gestion

Soutenue le Thursday 27 November 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • 1945-....
  • Crises politiques
  • Liban
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Droit international, Relations internationales, Diplomatie, Liban, France, Etats-Unis, Proche-Orient
Resumé
Le Liban est l'une des nations où la construction de l'Etat s'est révélée inachevée dans la seconde moitié du 20ème siècle. Cet Etat était donc incapable de régler les crises politiques internes et de limiter l'impact des conflits régionaux et internationaux dont il a été victime. L'aggravation des crises au Liban, leur transformation en conflits armés, à partir de 1958, ont constitué des menaces pour la paix et la sécurité internationale. Les grandes puissances et l'O.N.U. n'ont pu dénouer les crises libanaises. Néanmoins, la communauté internationale ne s'est jamais désengagée à l'égard du Liban. Deux puissances occidentales, ayant des influences indéniables au Liban, se sont trouvées constamment face au problème libanais, après la Seconde guerre mondiale : la France et les Etats-Unis. Cette thèse examine les diplomaties française et américaine à l'épreuve des crises libanaises depuis 1958 jusqu'à 2008, leurs convergences et surtout leurs divergences. Il s'agit de comparer et expliquer leurs attitudes, leurs initiatives, leurs motivations, leurs intentions et leurs buts à court, à moyen et à long terme. L'objectif est de montrer dans quelle mesure l'enjeu libanais a fait l'objet d'un différend entre Paris et Washington, constituant une source d'affrontement et de rivalité entre eux, et d'examiner comment leurs politiques ont influé - ou non - sur les crises récurrentes au Liban. On peut constater que la France et les Etats-Unis n'ont pu empêcher la transformation de la crise en conflit armé, et ont échoué pour éviter la décomposition de l'Etat libanais face à l'enjeu arabo-palestinien qui a pesé entre 1958 et 1982. De même, les deux pays ont été impuissants, depuis 1982, pour rétablir la souveraineté de l'Etat et restaurer son effectivité face à l'enjeu syro-iranien. A vrai dire, les Etats-Unis ont toujours refusé de déployer les efforts nécessaires pour régler les causes du problème libanais. La France avait l'intention de le faire, mais elle était incapable en raison de l'inaction volontaire des Etats-Unis sur la question palestinienne. La divergence franco-américaine vis-à-vis du conflit israélo-arabe, depuis 1967, n'a pas permis de formuler une coopération franco-américaine concrète et constructive qui puisse contribuer à mettre fin à la guerre libanaise et trouver une solution définitive au problème libanais interne qui est resté lié aux évolutions géopolitiques dans la région. Cette constatation permet de comprendre la situation actuelle qui est inquiétante pour l'avenir du Liban et démontre la limite du rôle des puissances.