La préservation du système bancaire par la régulation : l'exemple du système bancaire comorien
The preservation of the banking system by regulation : the example of the Comorian banking system
par Msahazi Abdillah sous la direction de Bourdeaux Gautier
Thèse de doctorat en Sciences de gestion
École doctorale Sciences Juridiques, Politiques, Economiques et de Gestion

Soutenue le Saturday 29 November 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Banques -- Réglementation
  • Finance islamique
Un embargo est demandé par le doctorant jusqu'au 29 November 2024
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Système bancaire comorien, Régulation bancaire, Bâle II, Bâle III, Risque de contrepartie, Risque opérationnel, Risque de marché, Risque systémique, Adéquation des fonds propres, Ratio de solvabilité, Ratio de liquidité, Fonds propres de base, Fonds propres complémentaires, Supervision prudentielle, Transparence financière, Stabilité financière, Finance islamique, Msahazi Saving Ratio, Msahazi Credit Scoring Corporation (MCSC), Notation financière, Scoring, Pondération
Resumé
Cette Thèse de sciences de gestion, se propose d'élucider les difficultés que rencontrent les acteurs du système bancaire comorien et apporter des solutions afin de lui garantir sa solidité, stabilité et enfin sa pérennité. Elle est divisée en deux parties. La première porte plus particulièrement sur le cadre national et internationale du système bancaire comorien. La deuxième met en évidence les banques comoriennes confrontées à la transparence financière et aux exigences de supervision prudentielle. Le premier titre de la première partie, tâche à mettre en lumière l'organisation actuelle du système bancaire comorien inspiré du modèle français (chapitre 1) et l'apport du développement récent de la finance islamique (chapitre 2) afin de combler le retard de la banque conventionnelle. La réorganisation de la Banque Centrale des Comores et la mise en place de la banque islamique locale, peuvent contribuer au changement radical du système bancaire comorien. Le deuxième titre, permet au régulateur et prêteur en dernier ressort (Banque Centrale des Comores) de prendre le modèle des normes prudentielles internationales proposées par le Comité de Bâle (Bâle II et III), pour réguler le système bancaire comorien afin de lui garantir sa solidité, stabilité et enfin sa pérennité (chapitre 1). A travers ces recommandations du comité de Bâle, nous avons apporté des solutions en élaborant la Matrice Msahazi Credit Scoring Corporation, destinée aux analyses des données des banques comoriennes contre un risque endogène (Chapitre2). Nous avons aussi élaboré d'autres matrices que les banques comoriennes se serviront pour la notation interne, des risques de contreparties (entreprises et particuliers) afin de lutter contre le risque exogène. La deuxième partie de cette Thèse suggère deux autres solutions : la première est l'exigence de transparence financière des banques comoriennes (Pilier 3 : Bâle2 et 3) afin de lutter contre les malversations financières orchestrées par certains agents (titre I). Le premier chapitre introduit l'objectif de la communication financière de manière générale et la manière dont le comité de Bâle (Bâle 2 et 3) recommande les banques de communiquer leurs informations financières (méthodes d'évaluations des risques et fonds propres). Le deuxième chapitre propose aux banques comoriennes et aux autorités de contrôles, les techniques de notation financière pratiquées au niveau internationale pour distinguer le niveau de solvabilité de la contrepartie. La deuxième solution, nous avons donné à la Banque Centrale des Comores, des techniques pour renforcer la supervision prudentielle (Pilier 2, Bâle 2 et 3), (titre II). Le premier chapitre exige d'une part la direction et le conseil d'administration de la banque de définir les techniques de contrôles, d'indentifications, d'évaluations, gestions des risques et les objectifs de fonds propre à atteindre. D'autre part, l'autorité de contrôle (Banque centrale des Comores) doit passer au crible tous ces outils de contrôle. Au deuxième et dernier chapitre de la recherche, nous avons proposé à la Banque Centrale des Comores des nouvelles méthodes de supervision prudentielle afin de garantir la solidité, stabilité et pérennité du système bancaire. Nous avons l'espoir que l'ensemble de ces suggestions contribueront à préserver la solidité, stabilité et pérennité du système bancaire comorien afin de financer le développement de l'économie comorienne et sortir le pays de la pauvreté.