Role of EMMPRIN and MMPs in tooth development, dental caries and pulp-dentin regeneration
Rôle d'EMMPRIN et MMPS dans le développement dentaire, la carie dentaire et la régénération pulpo-dentinaire
par Khaddam Mayssam sous la direction de Chaussain-Miller Catherine
Thèse de doctorat en Développement
École doctorale Génétique, Cellulaire, Immunologie, Infectiologie et Développement

Soutenue le Monday 24 November 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Dentine
  • Mésenchyme
  • Émail dentaire
  • Épithélium

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Formation de la dent, MMPs, Interaction cellulaire, Protéines de l'émail
Resumé
Le développement dentaire est orchestré par une série de signalisations inductives réciproques entre l'épithélium dentaire et le mésenchyme, qui conduit à la formation de la dentine et de l'émail. EMMPRIN/CD147 est un INducteur des MetalloPRoteinases de la Matrice Extracellulaire (MMPs) qui régule les interactions épithélio-mésenchymateuses dans le cancer et d'autres processus pathologiques et est exprimé lors du développement dentaire. Ainsi, nous avons utilisé des souris KO pour EMMPRIN pour déterminer le rôle d'EMMPRIN dans la formation des tissus dentaires. Nous avons démontré que l'absence d'EMMPRIN conduisait dans le germe dentaire à une diminution de l'expression de MMP-3 et de MMP-20, à un retard de la dégradation de la membrane basale, à un retard de la formation de l'émail bien visible dans l'incisive à croissance continue, à une diminution du volume et de l'épaisseur d'émail, mais à une maturation amélaire normale. Ces résultats indiquent qu'EMMPRIN est impliqué dans le dialogue épithélio-mésenchymateuse pendant le développement dentaire, principalement par la régulation de l'expression de certaines MMPS. Nous avons ensuite essayé d'évaluer le rôle potentiel d'EMMPRIN dans le processus de réparation dentaire en comparant la cicatrisation de blessures pulpaires des souris KO pour EMMPRIN à des souris WT. Enfin, dans un souci de transfert vers la clinique, nous avons évalué la capacité d'extraits de pépin de raisin (connu pour être des inhibiteurs naturels de MMPs) à empêcher la dégradation de la matrice dentinaire humaine déminéralisée et traitée par MMP-3.