Politique de rééquilibrage et pauvreté des ménages en Nouvelle-Calédonie
Adjustment policy and poverty in New Caledonia
par Hadj-Boaza Laure sous la direction de Charbit Yves
Thèse de doctorat en Sociologie, demographie
Ecole doctorale Sciences Humaines et Sociales, Cultures, Individus, Sociétés (Paris)

Soutenue le Friday 10 October 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Inégalité sociale
  • Nouvelle-Calédonie -- Provinces
  • Pauvreté -- Politique publique
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Consommation, Inégalités, Ménage, Nouvelle-Calédonie, Pauvreté, Politiques sociales
Resumé
La Nouvelle-Calédonie est une collectivité d'outre-mer française sui generis. Selon les indicateurs internationaux, elle est développée mais marquée par de fortes inégalités de ressources au sein de sa population. Derrière ce constat, se dessinent les modalités de deux systèmes économiques (domestique et marchand) qui cohabitent mais n'attribuent pas le même sens au salariat, aux inégalités de ressources et à la solidarité. En réponse à ces inégalités, une politique de développement est instaurée depuis 1989. Son objet est de créer les conditions sociales et politiques propices au déploiement d'une économie stable par le « rééquilibrage » des inégalités provinciales (Iles Loyauté, Nord et Sud) et en faveur de la population autochtone notamment, les Kanak. A partir des recensements de la population et de l'enquête Budget Consommation des Ménages nous proposons une évaluation de cette politique provinciale sur vingt ans. Après un état des lieux de l'évolution des inégalités de diplôme, d'accès à l'emploi et de niveau de vie, notre attention se porte sur les plus vulnérables, c'est-à-dire les ménages vivant sous le seuil de pauvreté relatif. Leur structure de consommation caractérise un système hybride entre les rouages de l'économie marchande et non marchande traduisant une logique d'intégration sociale qui repose sur un mécanisme de compensation des solidarités privées et publiques. Ce mécanisme est questionné par le renforcement de la solidarité publique depuis les années 2000.