Etude du rôle de la voie de signalisation Notch-Hes-Hey dans les effets d'IL-1β et du FGF2 sur la dédifférenciation des chondrocytes
Study of the role of Notch/Hes/Hey pathway in the effects of IL1-ß and FGF2 on the dedifferentiation of chondrocytes
par Hassaine Zohra Nabila sous la direction de Savouret Jean-François
Thèse de doctorat en Os et articulations
École doctorale Biologie et Biotechnologie

Soutenue le Thursday 06 March 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Arthrose
  • Cartilage -- Maladies
  • Chondrocytes
  • Dédifférenciation cellulaire
  • Facteur de croissance fibroblastique de type 2
  • Interleukine-1 bêta
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
IL1β, FGF2, Arthrose, Hes1, Chondrocytes, Dédifférenciation
Resumé
La dédifférentiation du chondrocyte peut être provoquée par le stress mécanique ou cytokinique ainsi que la diffusion des facteurs de croissance dans le cartilage. C'est un élément-clé de la dégradation irréversible qui accompagne l'arthrose (ostéoarthritis, OA). Notre but est de rechercher des mécanismes moléculaires susceptibles d'être des cibles thérapeutiques originales contre cette affection. Or, il a été montré récemment que la voie des récepteurs Notch est fortement exprimée dans l'OA humaine. Objectifs: Etudier le rôle de la voie de signalisation Notch /Hes1/Hey1 dans les effets de l'Interleukine-1 β (IL-1β) et du FGF2 sur la dédifférenciation in-vitro des chondrocytes. Méthodes: Des chondrocytes de cartilage articulaire humain ou murin sont mis en culture primaire, puis traités par IL-1β ou FGF2. L'expression de Notch1-R/Hes1/Hey1 est étudiée par immunocytochimie, immunoblot et q-RT-PCR. L'implication de Hes1 dans les effets de l'IL-1β et du FGF2 a été étudiée au moyen d'un siRNA spécifique anti Hes1. Résultats: En normoxie, le marquage de Notch-R1 est localisé à la membrane et dans le cytoplasme des chondrocytes, sans effet des effecteurs. Notch1-R est en revanche nucléaire en hypoxie. L'hypothèse d'un contrôle de la localisation de Notch1-R par la pO2 est confortée par l'inhibition de l'expression de la Préséniline (γ-secrétase) en hypoxie. L'étude des effets des effecteurs sur Hes1 et Hey1 a été réalisée dans les conditions classiques de culture en normoxie. Hes1 est cytoplasmique mais passe dans le noyau sous l'effet de l'IL1β ou de FGF2, suggérant la possibilité d'effets transcriptionnels. Les ARNm de Hes1 sont augmentés d'un facteur de 2,5 avec l'IL-1β et de 7-8 avec le FGF2. Hey1 est insensible à l'IL-1β mais augmente de 4-5 fois sous FGF2. Ces effets sont transcriptionnels directement pour Hes1 (DRB-) et indirectement pour Hey1 (DRB+). Ils passent par la voie NF-κB pour les deux facteurs mais en plus par p38 MAP pour le FGF2. L'induction de Hes1 est insensible au DAPT, inhibiteur de la γ-sécrétase, donc indépendant d'une activation de novo du Notch-R1. L'utilisation d'un siRNA spécifique contre Hes1 montre que l'induction de Hey1 par FGF2 dépend de Hes1 et permet de vérifier l'influence de Hes1 dans la modulation des marqueurs phénotypiques. Hes1 est impliqué dans l'induction par IL-1β de l'expression de MMP13 et ADMTS-5. Hes1 est aussi le médiateur de l'induction par le FGF2 des messagers de la MMP13 (en partie) et de l'isomère Col2A. La protéine Col2A immature est normalement absente du cartilage de souris post-natale, où Col2B est l'isoforme essentielle du collagène de type 2. A l'inverse, le cartilage de souris vieillissante réexprime Col2A, comme cela a été montré dans le cartilage arthrosique chez l'homme. Conclusion: Hes1 est le médiateur des effets d'IL-1β et du FGF2 sur la dédifférentiation in-vitro des chondrocytes (Col2A, MMP13). La voie de Hes1 apparaît donc comme une cible valide pour de nouvelles thérapeutiques contre la dégradation chondrocytaire et donc les maladies dégénératives du cartilage.