Etude des mécanismes régulateurs de l'activité de la Matriptase-2 : recherche de ses partenaires impliqués dans le métabolisme du fer
Study of regulatory mechanisms of Matriptase-2 activity : search of its partners implied in iron metabolism
par Lenoir Anne sous la direction de Nicolas Gaël
Thèse de doctorat en Physiologie
École doctorale Génétique, Cellulaire, Immunologie, Infectiologie et Développement

Soutenue le Wednesday 18 December 2013 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Anémie
  • Hepcidine
  • Homéostasie
  • Hémoglobine
  • Érythrocytes

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
TMPRSS6, Matriptase-2, Anémie, IRIDA, Hepcidine, Fer
Resumé
Dans l'organisme, le fer assure le transport d'oxygène jusqu'à tous les organes, via l'hémoglobine des globules rouges. L'hepcidine, une hormone hépatique hyposidérémiante, contrôle le taux de fer sérique mis à disposition pour la synthèse de nouveaux globules rouges. La régulation de l'hepcidine implique un grand nombre de protéines, dont l'expression et l'activité répondent à la charge en fer de l'organisme. Récemment, la sérine protéase membranaire Matriptase-2 (MT2), synthétisée par le foie, a été identifiée comme actrice clé dans l'inhibition de la synthèse d'hepcidine. En effet, des mutations du gène Tmprss6 causent la synthèse de MT2 inactives, chez l'Homme et la souris, menant à une hyperhepcidinémie ; cet excès d'hormone génère une anémie de cause génétique, résistante à l'apport en fer (IRIDA: Iron-Refractory Iron Deficiency Anemia ; OMIM: 609862). Suite à des expériences in vitro, il a été proposé que MT2 inhibe l'expression de l'hepcidine en dégradant l'hémojuvéline (HJV), une protéine appartenant à la voie principale activant la synthèse de l'hormone ; le clivage d'HJV par MT2 bloquerait ainsi le signal passant par cette voie. Toutefois, des études in vivo ont montré que la protéine HJV exprimée par le foie diminue en absence de MT2. Le rôle de la protéase dans l'inhibition de l'hepcidine ne semble donc pas se limiter à l'interaction et au clivage de HJV par MT2. Afin de mieux comprendre le fonctionnement de MT2 pour réguler l'homéostasie du fer, nous avons donc étudié son rôle in vivo, en absence de Bmp6 (Bone Morphogenetic Protein 6), l'activateur principal de la voie de régulation de l'hepcidine (double knock-out Bmp6 Tmprss6), et durant le développement embryonnaire et post-natal. L'analyse de ces modèles murins nous a ensuite incités à observer la conséquence d'une surexpression de MT2 in vivo et in vitro : l'excès d'activité catalytique dans ces conditions montre l'importance cruciale de réguler finement l'expression et l'activité des protéases. La synthèse de MT2 s'effectuant presque exclusivement au niveau des hépatocytes, nous avons finalement cherché à identifier les partenaires et cibles potentielles de MT2 dans ces cellules exclusivement, en isolant des hépatocytes primaires de souris WT pour les comparer à ceux de souris Tmprss6-/-, par transfection, mais également en utilisant différentes techniques de protéomique. Ces études ont permis de préciser l'importance de MT2 dans la régulation de l'hepcidine, mais aussi à quel point il est nécessaire de contrôler l'expression et l'activité catalytique de cette protéase, et donc que ses partenaires sont indispensables à sa fonction.