Clinique de la maternalité singulière : scénarios transgénérationnels et bisexualité psychique en question
Clinic singular maternality : scenarios and generational psychic bisexuality in question
par Tourné (Mathon) Laurence sous la direction de Konicheckis Alberto
Thèse de doctorat en Psychologie
École doctorale Cognition, Comportements, Conduites Humaines

Soutenue le Tuesday 19 November 2013 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Bisexualité
  • Maternité -- Aspect psychologique
  • Mères et enfants
  • Psychologie clinique
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Maternalité, Scénarios transgénérationnels, Transmission transgénérationnelle, Identifications, Projections maternelles, Bisexualité psychique, Fétichisme
Resumé
La maternalité est à la maternité ce que la réalité interne est à la réalité externe ». Nombre d'auteurs ont décrit les mouvements et remaniements psychiques, notamment identitaires, inhérents à la maternité et montré combien ce processus était complexe. Mais elle est aussi une « expérience complètement singulière » chaque fois et pour chacune. Comment comprendre l'expérience psychique singulière de la maternité chez une femme à travers des naissances successives ? Je propose de développer deux hypothèses de travail et de les mettre à l'épreuve à travers quatre situations cliniques.La première hypothèse renvoie à la transmission psychique entre les générations. L'existence d'un maillage unique de scénarios transgénérationnels se jouant avec chacun des enfants, participe de cette singularité de la maternalité à travers des naissances successives. Nous montrerons comment des expériences passées d'ascendants deviennent des scénarios fantasmatiques organisateurs se rejouant de génération en génération, se différenciant à chaque fois, et participant alors à la singularité de la maternalité.La seconde hypothèse repose sur l'idée d'une bisexualité psychique en mouvement à travers les maternités successives comme éclairage à sa singularité. La bisexualité psychique de l'individu ne serait pas figée une fois pour toute, chaque maternité remanierait la bisexualité psychique de la femme, les intrications des dispositions masculines et féminines de la femme s'articulant différemment à chaque naissance. Une bisexualité psychique unique et singulière à chaque fois comme éclairage à la singularité de la maternalité. De plus, aux prises avec une imago maternelle phallique, certaines femmes envisageraient l'un de leurs enfants comme un fétiche, moyen de maintenir intact le fantasme de bisexualité psychique d'être tout (sujet et objet, femme et homme).