Caractérisation de modèles murins du syndrome d'Ehlers-Danlos vasculaire
Characterization of vascular Ehlers-Danlos syndrome mouse models
par Faugeroux Julie sous la direction de Jeunemaître Xavier
Thèse de doctorat en Physiologie
École doctorale Génétique, Cellulaire, Immunologie, Infectiologie et Développement

Soutenue le Thursday 14 November 2013 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Collagène
  • Cytopathologie
  • Ehlers-Danlos, Syndrome d'
  • Phénotype
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Maladie génétique, Dissection aortique, Modèles murins, Angiotensine II, Collagène
Resumé
Le Syndrome d'Ehlers-Danlos vasculaire (SEDv) est une pathologie génétique rare à transmission autosomique dominante. Les patients sont prédisposés à la survenue de ruptures vasculaires, digestives et utérines induisant une létalité précoce. Cette pathologie est due à des mutations du gène COL3A1 (codant le collagène de type III), majoritairement de type faux-sens, agissant via un mécanisme dominant négatif. Plus rarement, de larges délétions ou des mutations non-sens induisent une haplo-insuffisance. In fine, les conséquences de ces mutations portent essentiellement sur la synthèse du collagène de type III, aboutissant à une fragilité artérielle importante. A ce jour, aucun traitement curatif n'est disponible. L'inactivation du gène Col3a1 chez la souris entraine une mortalité in utero et néonatale quasi-systématique en cas d'homozygotie, mais les souris Col3a1+/- sont exemptes de phénotype vasculaire évident. Afin d'obtenir un modèle de dissection artérielle liée à un défaut de collagène de type III, une perfusion chronique d'Angiotensine II (Ang II) à dose pressive a été utilisée. Nos résultats montrent que l'haplo-insuffisance en collagène de type III confère une sensibilité artérielle majeure à l'Ang II. Cette fragilité est caractérisée par le développement de dissections/ruptures de l'aorte ascendante et induit des décès prématurés de ces animaux. Ce phénotype est lié non seulement à l'élévation de pression artérielle mais aussi à l'activation des voies de signalisation de l'Ang II. Enfin, nous montrons qu'un traitement associant un bêtabloquant (propranolol) et un vasodilatateur artériel (hydralazine) permet de réduire la mortalité induite par l'Ang II. Ces résultats suggèrent l'intérêt de l'ajout d'un traitement préventif par inhibiteur de l'Ang II au traitement bêtabloquant (Celiprolol) recommandé dans la pathologie humaine.Parallèlement, nous avons généré un modèle murin knock-in génétiquement plus proche des patients SEDv, par l'introduction d'une mutation ponctuelle faux-sens (Gly183Ser) observée chez un patient. L'analyse préliminaire de ce modèle montre que les souris Col3a1+/G183S décèdent spontanément, dès 4 semaines, de ruptures/dissections de l'aorte ascendante. Cependant, ces souris ne présentent de modification ni de leurs paramètres hémodynamiques, ni de leurs diamètres aortiques. En revanche, environ 20 % des souris Col3a1+/G183S présentent des plaies au niveau du dos et des pattes. Ce nouveau modèle de souris est actuellement le seul à récapituler aussi fidèlement le phénotype des patients SEDv. Il devrait donc permettre de tester différentes approches thérapeutiques.