Le corps accidenté : bouleversements identitaires et reconstruction de soi
The injured body : identity disruptions and reconstruction of the self
par Peggy TESSIER (CARDON) sous la direction de Michela MARZANO
Thèse de doctorat en Philosophie
ED 180 Sciences Humaines et Sociales : Cultures, Individus, Sociétés

Soutenue le Saturday 24 November 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Accident (philosophie)
  • Handicap
  • Identité (philosophie)
  • Traumatisme
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Accident,Blessure,Corps,Handicap,Identité,Reconstruction,Traumatisme
Resumé
L'objet de cette thèse est de penser le corps à partir de l'expérience particulière qu'est l'accident.L'enjeu s'avère triple : i) élaborer un questionnement philosophique sur le corps en situation de handicap accidentel ; ii) replacer ce questionnement dans le champ des théories du handicap et des notions d'« identité » et de « reconstruction de soi » ; iii) traiter du corps en tant que suppor tidentitaire à la fois « naturel » et « construit » et envisager ainsi de manière renouvelée la question de la représentation et du rapport au corps. Cette approche conçoit le handicap non seulement à partir de ses conséquences mais aussi à partir de ses causes, et en particulier d'une cause possible : l'accident. Les questions fondamentales qui la sous-tendent sont les suivantes : qu'est qu'un accident ? Quel est le rapport entre la volonté, la responsabilité, et l'accident corporel ? Qu'est-ce qui rend le corps accidenté si insupportable ? L'impact des blessures sur le grand accidenté ouvre en effet un questionnement spécifique : Comment ce corps abîmé va-t-il être perçu et accepté par les autres et par l'individu lui-même ? Comment ce dernier va-t-il éprouver le passage d'un corps « valide » à un corps« handicapé », d'un corps « normal » à un corps « différent » ? Un individu peut-il concilier deux acceptions de son corps correspondant à un « avant » et à un « après » accident ? Comment vivre avec, dans, par un nouveau corps ? Pour traiter ces questions, ce travail philosophique mobilise les points de vue sociologique, anthropologique, éthique et médical sur le handicap accidentel.