Développement et évaluation d'interventions visant à améliorer le processus de « peer-review » en recherche biomédicale
Development and evaluation of interventions to improve the peer-review process in biomedical research
par Anthony CHAUVIN sous la direction de Isabelle BOUTRON
Thèse de doctorat en Épidémiologie
ED 393 Pierre Louis de Santé Publique : Epidémiologie et Sciences de l'Information Biomédicale

Soutenue le Thursday 20 September 2018 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Sciences -- Documentation
  • Évaluation par des pairs

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))
TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Peer-review, Essais contrôlés randomisés, Outil informatique, CONSORT Statement
Resumé
Le processus de « peer-review » est considéré comme la pierre angulaire de la publication scientifique. Or, des travaux ont démontré que les évaluations des peer-reviewers sont souvent discordantes, qu'ils ne parviennent pas à détecter la fraude, les erreurs et que leur évaluation est influencée par les résultats. L'objectif de ce travail de thèse était d'explorer et de repenser le processus de la peer-review éditoriale. Dans un premier temps, nous avons identifié les tâches attendues des peer-reviewers lors de l'évaluation d'un manuscrit rapportant un essai contrôlé randomisé et, comparé l'importance de ces tâches selon le point de vue des peer-reviewers et des éditeurs. Notre étude a permis de démontrer que les tâches les plus importantes pour les peer-reviewers n'étaient pas conformes aux tâches les plus souvent demandées par les éditeurs. Dans un deuxième temps, nous avons réalisé une revue systématique ainsi qu'une méta-analyse des essais contrôlés randomisés évaluant une intervention visant à améliorer la qualité de la peer-review dans les journaux biomédicaux. Nous avons identifié 22 essais contrôlés randomisés qui ont évalué 5 interventions. Ces essais incluaient un faible nombre de participants, étaient pour la majorité monocentriques, et avaient des biais qui limitaient l'interprétation de leurs résultats. Enfin, nous avons développé et évalué un outil d'aide à la réalisation de la peer-review d'essais randomisés, associé à une formation en ligne. Cet outil vise spécifiquement à évaluer la qualité de la présentation des essais, c'est-à-dire le respect des recommandations du CONSORT statement (i.e., recommandations internationales exigées par les éditeurs pour rapporter les essais randomisés de façon complète et transparente). Nous avons comparé la performance de jeunes peer-reviewers formés utilisant l'outil, avec la performance de reviewers ayant évalué le manuscrit dans le cadre du processus de peer-review classique. Nous avons inclus 120 essais contrôlés randomisés. Nos résultats ont mis en évidence que l'outil a amélioré le nombre d'items correctement classés par manuscrit par les jeunes peer-reviewers. Cette constatation suggère que l'utilisation d'une checklist de type CONSORT se focalisant sur certains items précis pourrait améliorer la qualité du processus de peer-review, et donc la qualité du manuscrit publié. À l'issue de ce travail, nous proposons de repenser le processus de peer-review qui pourrait être réalisé en 2 étapes avec : des peer-reviewers juniors évaluant le respect des recommandations du CONSORT statement et des reviewers expérimentés évaluant la méthodologie et la pertinence de la question.