Déterminants précoces de la dysplasie broncho-pulmonaire chez les grands prématurés
Early determinants of bronchopulmonary dysplasia in very preterm infants
par Héloïse TORCHIN sous la direction de Pierre-Yves ANCEL et de Pierre-Henri JARREAU
Thèse de doctorat en Épidémiologie
ED 393 Pierre Louis de Santé Publique : Epidémiologie et Sciences de l'Information Biomédicale

Soutenue le Thursday 05 July 2018 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Dysplasie bronchopulmonaire
  • Prématurés
  • Vaisseaux sanguins -- Maladies

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Grande prématurité, Dysplasie broncho-pulmonaire, Pathologies vasculaires gravidiques, Chorioamniotite histologique, Variabilité inter-centres
Resumé
La dysplasie broncho-pulmonaire (DBP), conséquence d'un arrêt du développement du poumon immature, est la principale complication respiratoire de la grande prématurité. L'objectif était d'étudier certains déterminants anténataux et postnataux de la DBP, pour lesquels les études épidémiologiques ne sont pas consensuelles. Les données proviennent de la cohorte en population EPIPAGE 2. Nous avons d'abord étudié le lien entre les pathologies vasculaires gravidiques et la DBP, et montré que le risque de DBP modérée ou sévère à 36 SA était augmenté en cas de pathologie vasculaire compliquée d'un retard de croissance intra-utérin (RCIU), mais pas en cas de symptomatologie hypertensive maternelle sans RCIU associé. Nous avons ensuite analysé le rôle de l'inflammation anténatale, identifiée par une chorioamniotite histologique. Celle-ci n'était pas associée à une augmentation du risque de DBP modérée ou sévère chez les enfants nés prématurément dans un contexte de début de travail spontané à membranes intactes ou de rupture prématurée des membranes. Enfin, nous avons montré une hétérogénéité majeure dans les soins prodigués dès les premiers jours aux grands prématurés dans les unités de néonatologie, sans pouvoir conclure quant à l'impact de cette variabilité sur l'évolution vers une DBP. Les résultats explorant le lien entre deux pathologies fréquentes de la grossesse et la DBP sont en contradiction partielle avec les hypothèses physiopathologiques actuelles. L'exploration des déterminants précoces de la DBP peut contribuer à mieux cibler les sujets à inclure dans les études interventionnelles visant à diminuer l'incidence ou la sévérité de la DBP, et à améliorer les connaissances des praticiens et des familles sur les facteurs de risque de morbidité respiratoire néonatale.