Incarner l'écriture : anorexie et adolescence : recherche qualitative dans un groupe d'écriture thérapeutique
Embody the writing : anorexia nervosa and adolescence : qualitative research in a therapeutic writing group
par Claire VIARDOT sous la direction de Marie Rose MORO
Thèse de doctorat en Psychologie
ED 261 Cognition, Comportements, Conduites Humaines

Soutenue le Monday 19 November 2018 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Anorexiques
  • Ateliers d'écriture
  • Chez l'adolescent
  • Emploi en thérapeutique

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Adolescence, Anorexie mentale, Écriture, Groupe d'écriture thérapeutique, Hospitalisation, Méthode qualitative, Interpretative phenomenological analysis
Resumé
Ce travail de thèse s'intéresse à l'écriture thérapeutique adolescente dans son lien avec la compréhension de l'anorexie mentale. La dynamique psychique activée par l'écriture permet de construire activement des liens entre deux pôles, le corps et l'inconscient, soutenant ainsi les processus de narrativité interne et externe des patientes. La difficulté d'être au monde des patientes anorexiques interroge leur capacité à mettre en mots leur vécu et leurs souffrances. Un groupe d'écriture thérapeutique hebdomadaire existe depuis dix ans au sein de la Maison de Solenn. Il s'agit d'un espace médiatisé qui permet l'élaboration et la symbolisation psychique aux patientes anorexiques les invitant à écrire à propos de leurs émotions et vécus les plus profonds vis-à-vis des moments de vie compliqués qu'elles traversent, ont vécu ou s'imaginent vivre. Notre objectif de recherche est l'étude qualitative des processus thérapeutiques qui s'opèrent au fil des séances d'écriture. Les analyses suivent la méthode de l'IPA -Interpretative Phonomenological Analysis. L'échantillon compte 311 productions écrites provenant de 12 patientes. Nos analyses longitudinales et transversales ont permis de dégager 75 macro catégories regroupées en 8 thèmes, eux-mêmes divisés en 2 macro thèmes. La discussion des résultats met en évidence une dynamique écrite de réactivation du processus de séparation-individuation qui se construit de manière singulière chez les patientes anorexiques. La réactivation de la temporalité intra et extra psychique est aussi mise en jeu et propose à la patiente anorexique de retrouver sa place dans sa vie intime et dans le monde qui l'entoure. De plus, on observe que l'écriture du corps et des sensations permet le traitement des émotions afin que les patientes puissent réapprendre à s'emparer de ces dernières. Nous soulignons également la création d'une « seconde peau écriture » qui permet de consolider et autoriser l'accès aux émotions, ainsi qu'une quête de rythmicité et de sensations apaisantes à travers l'activité d'écrire. Enfin, nous théorisons le processus de « ressuage-alliage » qui apparait dans les écrits des patientes anorexiques.