Dysplasies corticales focales de l'enfant : localisation par l'imagerie de perfusion in vivo et caractérisation électrophysiologique des activités épileptiques in vitro
Focal cortical dysplasia in children : in vivo localization with perfusion imaging, and in vitro characterization of epileptic activities
par Blauwblomme Thomas sous la direction de Nabbout Rima et de Huberfeld Gilles
Thèse de doctorat en Neurosciences
École doctorale Cerveau, Cognition, Comportement

Soutenue le Tuesday 04 April 2017 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Chirurgie
  • Dysplasie
  • Épilepsie chez l'enfant
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Dysplasie corticale focale, ASL-MRI, 18FDGPET, MEA, Ictogenèse, Co-transporteurs du chlore, NKCC1, KCC2, GABA, Pannexine 1
Resumé
Les dysplasies corticales (FCD) sont une cause fréquente d'épilepsie lésionnelle requérant un traitement chirurgical, caractérisées par l'association de troubles de l'architecture corticale et la présence de cellules neuronales et/ou gliales anormales Les FCD restent parfois difficiles à identifier / localiser et la physiopathologie des activités épileptiques qu'elles produisent reste mal connue. L'objectif de ce travail est d'optimiser la localisation anatomique et fonctionnelle des FCD chez l'enfant et d'étudier leur épileptogénicité par une double approche, in vivo en imagerie de perfusion IRM-ASL (Arterial Spin Labeling), et in vitro par enregistrements de tissus humains post-opératoires sur matrice de micro électrodes. L'intérêt de l'étude de ces dysplasies chez l'enfant est majeure à un âge où la récurrence des crises n'a pas encore modifié le réseau ... Tout d'abord, nous avons montré une hypoperfusion focale des dysplasies corticales focales de type II colocalisée à l'hypo métabolisme en 18FDG-PET scan et au défect histologique. Nous avons développé une méthode d'analyse statistique du signal ASL permettant l'intégration des données objectives de l'imagerie dans une approche multimodale des anomalies interictales associant ASL et IRM fonctionnelle-EEG. Ensuite, nous avons exploré in vitro des tranches de cortex humain dysplasique post-opératoire. La présence d'activités épileptiques interictales spontanées témoignait de la persistance des caractéristiques épileptogéniques des FCD, variables selon les sous types histologiques. L'étude de la signalisation GABAergique et de la régulation du chlore a montré que le co transporteur du chlore NKCC1 chargeait excessivement les neurones en chlore alors que son concurrent KCC2, extrudant normalement ces anions, était down-régulé. La dérégulation neuronale du chlore qui en résulte est à l'origine d'effets paradoxalement dépolarisants du GABA, rendant compte non pas d'une perte d'inhibition GABAergique mais de son implication active dans les processus épileptiques. Enfin, nous avons contribué à mettre en évidence le rôle des hémicanaux Pannexines1, et de la transmission purinergique dans l'initiation et la maintenance des activités ictales, ouvrant une nouvelle piste thérapeutique chez les patients présentant ces épilepsies pharmaco résistantes.