Au coeur du contrôle de l'immunité humorale : (re)définition, mode d'action et répertoire des lymphocytes T folliculaires régulateurs
The immune humoral response offers the organism an efficient protection through the production of antibodies following an immune stimulation
par Ritvo Paul-Gydéon sous la direction de Klatzmann David
Thèse de doctorat en Biologie interdisciplinaire
École doctorale Interdisciplinaire Européenne Frontières du Vivant

Soutenue le Tuesday 26 September 2017 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Lymphocytes -- Immunologie
  • Lymphocytes T

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))
TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Anticorps, Régulation, Lymphocytes T folliculaires régulateurs, Tfh, Tfr, Immunité humorale
Resumé
La réponse immunitaire humorale désigne l'ensemble des processus menant à la production d'anticorps suite à une stimulation du système immunitaire. Les lymphocytes T folliculaires régulateurs (Tfr) forment une population essentielle dans le contrôle de l'immunité humorale. Dotés de fonctions régulatrices comme les lymphocytes T régulateurs conventionnels (Treg), les Tfr joueraient un rôle majeur dans les mécanismes de régulation de la production d'anticorps suite à une stimulation. Ils pourraient, par exemple, contrôler l'aide apportée par les lymphocytes T folliculaires helpers (Tfh) aux cellules B leur permettant de se différencier en plasmocytes producteurs d'anticorps dans une structure hautement spécialisée appelée centre germinatif (CG). Suite au constat de la non-réponse des Tfr à l'interleukine (IL)-2, nous avons observé l'absence d'expression de la sous-unité du récepteur à l'IL-2 (CD25) sur ces cellules et ainsi donné de nouvelles bases à la caractérisation phénotypique des Tfr. Cette redéfinition restrictive de la population cellulaire a permis une description plus approfondie de ces cellules et la découverte d'un axe de régulation du CG dépendant de l'IL-1ß. La dualité de régulations observée entre d'une part l'axe Treg - lymphocytes T effecteurs contrôlé par l'IL-2 en dehors du CG et d'autre part l'axe Tfr - Tfh contrôlé par l'IL-1ß dans le CG nous a amenés à nous poser la question de l'origine et de la spécificité des Tfr en partie élucidée par une analyse du répertoire de ces populations. Nous avons mis en évidence une similarité en matière de distribution et caractéristiques globales des répertoires des cellules folliculaires qu'elles soient régulatrices (Tfr) ou non (Tfh). Il est également apparu une proximité de spécificités entre le répertoire des Treg et des Tfr confortant l'hypothèse d'une origine commune de ces deux populations. Ce travail de thèse a permis la découverte d'éléments importants de la biologie des Tfr, population impliquée dans le contrôle des régulations humorales. Il ouvre des perspectives relatives au contrôle de la production d'anticorps tant sa limitation - dans le contexte de maladies auto-immunes - que son exploitation dans le développement de stratégies vaccinales.