Apport des nouvelles technologies du sommeil en réanimation médicale, dans l'exploration de la maladie d'Alzheimer, du syndrome d'apnée du sommeil et en conditions extrêmes
Contribution of new technologies in sleep medicine in intensive care units, in Alzheimer exploration, in sleep apnea syndrome and in extremes conditions
par El Baz Maxime sous la direction de Léger Damien
Thèse de doctorat en Neurosciences
École doctorale Interdisciplinaire Européenne Frontières du Vivant

Soutenue le Thursday 14 January 2016 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Actimétrie
  • Alzheimer, Maladie d'
  • Syndromes des apnées du sommeil
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))
TEL (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Polysomnographie, Actimétrie, Unité de Soins Intensifs, Alzheimer, Conditions extrêmes, Apnée du sommeil, PPC, Nouvelles technologies, ESanté, ISommeil
Resumé
Les technologies du sommeil connaissent une révolution numérique à laquelle nous avons apporté une validation avec pour objectif une meilleure analyse des troubles du sommeil en Unité de Soins Intensifs, dans la maladie d'Alzheimer et dans l'évaluation de l'hypovigilance en vol de longue durée en milieu militaire. Ainsi, nous avons évalué le temps de sommeil sur 24 heures en relation avec les nuisances sonores en soins intensifs. Cette évaluation a été réalisée à l'aide d'un nouveau polysomnographe l'Actiwave couplé à un polygraphe Nox T3 qui ont permis d'enregistrer les cycles du sommeil et les niveaux sonores sur les 24 heures dans une Unité de Soins Intensif. Nous avons montré que l'Actiwave est un outil performant pour enregistrer le sommeil dans de telles conditions. Combiné au Nox T3, il permet d'explorer l'impact des niveaux sonores sur la qualité et quantité du sommeil. Nous avons retrouvé un Temps Total de Sommeil médian de 6 heures par nuit et de 2,5 heures pendant la journée, la qualité de sommeil étant plus perturbée que sa quantité. Nous avons démontré que 60% des éveils intra-sommeil étaient associés à un bruit supérieur à 77 dB et identifié les sources sonores principales qui agissent sur la pathogénèse des troubles du sommeil en Unité de Soins Intensif, à savoir les alarmes des respirateurs mécaniques avec un risque relatif de 10.9 (9.8-11.9) et les alarmes des constantes vitales avec un risque relatif de 9.8 (8.6-11.3). Une deuxième étude, l'évaluation de l'hypovigilance en vol de longue durée, a été réalisée à l'aide de l'ActiWave. Pour cela, nos équipes ont conçu un algorithme d'analyse automatique de détection du sommeil. Nous avons montré que l'ActiWave est un polysomnographe fiable en conditions extrêmes, l'analyse automatique montrant une bonne concordance avec l'analyse manuelle de deux experts du sommeil (Kappa>80%). Nous démontrons donc qu'il est possible de coder automatiquement les stades de sommeil à l'aide du ratio (¿+¿)/¿ sur la région occipitale O1-M2 vs C3-M2 (p<0.05). Nous avons validé un nouvel actimètre le MotionWatch 8 pour l'évaluation du temps de sommeil chez 208 patients présentant la maladie d'Alzheimer. Ce travail a permis de montrer que le MotionWatch 8 est un outil fiable avec de bonnes sensibilité et spécificité dans l'évaluation des troubles du sommeil chez ces patients. Le Temps Total de Sommeil est dans la norme (TTS moyen 7h35 minutes) et est significativement associé au score d'apathie (7h46 minutes vs 7h26 minutes ; p=0.04). Le marqueur chrono-biologique SIJ est également associé à l'apathie (p=0.04) ainsi qu'aux troubles cognitifs (p=0.02). Finalement, la fragmentation de rythmes veille/sommeil (VIJ) est associée au score du handicap de la maladie d'Alzheimer (p=0.02). Dans une quatrième étude, nous nous sommes intéressés à la nouvelle technologie de télé-observance dans le traitement du syndrome d'apnées du sommeil par pression positive continue, qui permet d'alerter le médecin de la compliance du patient. Nous avons validé un nouveau dispositif médical de télé-observance du traitement du syndrome d'apnées du sommeil, le NOWAPI. Nous montrons que le NOWAPI mesure avec précision et de manière fiable les niveaux de pressions et de débits des PPC disponibles sur le marché et qu'il permet de calculer les indicateurs d'observance des patients souffrants du syndrome d'apnées du sommeil (IAH Nowapi de 2,5 (-1.4 ; 3.6)/h vs IAH Polygraphie respiratoire de 2,3 (1.2 ;3.4)/h). En conclusion, les études présentées ici mettent en exergue l'importance de l'innovation technologique dans le domaine du sommeil pour une meilleure prise en charge des patients. A l'ère du 21ème siècle, une nouvelle médecine commence à émerger, la médecine 2.0, avec pour corollaire l'eSanté. (...)