Psychodynamique du plaisir et de la souffrance au travail dans le métier de comédiens : clinique d'un travail artistique et psychanalyse
Psychodynamics of suffering and pleasure in actor's work : clinical approach of an artistic work and psychoanalysis
par Potiron Marie sous la direction de Dejours Christophe
Thèse de doctorat en Psychologie
École doctorale Cognition, Comportements, Conduites Humaines

Soutenue le Thursday 09 November 2017 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Acteurs
  • Psychologie
  • Travail -- Aspect psychologique
Un embargo est demandé par le doctorant jusqu'au 01 January 2021
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Psychodynamique du travail, Travail, Comédien, Théâtre, Psychanalyse, Acteur
Resumé
En se fondant sur une clinique du travail de comédiens recueillie selon les principes théoriques et pratiques de la psychodynamique du travail, cette thèse propose une analyse critique des approches psychanalytiques de l'activité artistique et théâtrale. Les données empiriques procèdent de deux enquêtes de psychodynamique du travail et d'entretiens de recherche. Au-delà elle poursuit la réflexion engagée par la psychodynamique du travail sur la place accordée au travail dans la pratique psychanalytique et la métapsychologie. Dans un premier temps, seront examinés les éléments contextuels permettant de situer le travail et le métier de comédien. En premier lieu l'histoire du métier et des pratiques du théâtre seront retracées du point de vue des organisations du travail, des transformations qu'elles induisent sur la nature de l'activité et sur la «condition» de «comédien» pour montrer comment elles ont varié dans le temps et quel impact elles ont eu sur la structuration du travail contemporain de comédien. Seront ensuite présentées des théories du jeu de l'acteur élaborées par quelques grandes figures du théâtre qui parlent du travail mais sans que ce dernier soit conceptualisé en tant que tel. Le cadre dans lequel s'exerce le métier de comédien aujourd'hui sera ensuite envisagé à partir des travaux sociologiques consacrés aux comédiens et aux métiers du spectacle d'une part, au régime d'assurance-chômage des intermittents du spectacle d'autre part, afin de repérer dans quelle mesure le cadre et l'intermittence ont des incidences sur le travail stricto sensu de comédien aujourd'hui. Ce parcours historique mais aussi sociologique autour du métier et du travail de comédien mènera à la lisière du «travail vivant», c'est-à-dire aux dimensions du travail qui sont spécifiquement mises en exergue par la psychodynamique du travail. Avant d'entrer dans le vif de celui-ci, il sera nécessaire d'effectuer un détour méthodologique explicitant les principes théoriques et cliniques de la psychodynamique du travail mis en œuvre pour saisir l'objet de la thèse. La suite sera consacrée à une investigation psychodynamique du travail de comédien, tel qu'il apparaît à travers des enquêtes de psychodynamique du travail et des entretiens de recherche. Cette clinique constituera la base à partir de laquelle seront discutées, les approches psychanalytiques du travail de comédien et, plus largement, du travail artistique, dans la mesure où c'est dans ce dernier que la plupart des approches psychanalytiques l'inscrivent. Dans une dernière étape la discussion portera, à partir du travail de comédien, sur l'analyse comparée de la place respectivement accordée au travail en psychodynamique du travail et en psychanalyse. Les enjeux de cette recherche se déploient dans différents champs : - Pour la psychodynamique du travail, elle représente un terrain jusqu'à présent inexploré, source de connaissances nouvelles mais aussi épreuve inédite pour les principes cliniques et théoriques de la discipline. - Du côté de la psychanalyse, mettre les approches du travail de comédien et, plus généralement du travail artistique, à l'épreuve d'une clinique fondée sur une théorie du travail a des enjeux théoriques mais aussi cliniques importants dans la mesure il s'agit de discuter le sens du travail pour la subjectivité et, par conséquent, sa prise en compte dans l'écoute psychanalytique et dans la cure, avec les patients pratiquant une activité artistique et au-delà avec les autres patients. - Pour les théories du théâtre et les théories de l'art, il n'est pas impossible que cette approche d'un art et d'une production artistique à partir d'une analyse du travail vivant constitue un premier jalon en faveur de la prise en compte du travail dans l'évolution de ces théories. Ce serait de surcroît un champ nouveau pour mettre à l'épreuve la thèse de "la centralité épistémologique du travail".