Émergence du « sujet col blanc » dans la société turque : expériences vécues, raisons d'agir et visions du monde
Emergence of "white-collar subject" in Turkish society : lived experiences, raisons to act and visions of the world
par Ayca YILMAZ DENIZ sous la direction de Jan SPURK
Thèse de doctorat en Sociologie
ED 180 Sciences Humaines et Sociales : Cultures, Individus, Sociétés

Soutenue le Friday 21 September 2018 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Mouvements sociaux
  • Travail
  • Turquie
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Turquie, Col blanc, Mobilisation social, Expériences au travail, Visions du monde, Raisons d'agir, Quête de sens, Sérialié, Autonomie subjective, Contre-espace public, Subjectivation, Aliénation, Non-reconnaissance
Resumé
Cette thèse porte sur les cols blancs, un phénomène nouveau, émergeant en Turquie dans les années 2000 : un petit groupe de travailleurs salariés, non-salariés et de chômeurs s'appelant eux-mêmes cols blancs et qui ont initié une mobilisation sociale grâce aux différentes plateformes : « Plateforme Plaza-Action », « Fuis et Viens Chez Nous » et « Ouvriers en Cols Blancs ». En mobilisant les outils théoriques et méthodologiques de la Théorie critique et de la phénoménologie, et en comparant les cols blancs turcs avec l'analyse des cols blancs américains de Charles Wright Mills, la thèse analyse les visions du monde des « cols blancs », leurs raisons d'agir ainsi que les finalités de leurs mobilisations. Les objectifs des cols blancs en Turquie sont d'initier un débat sur leurs vécus au travail ainsi que de problématiser la situation socio-politique de la société depuis une dizaine d'années. Pour comprendre les « cols blancs », nous nous sommes concentrés d'abord sur leurs expériences vécues au travail : des expériences de la sérialité, c'est-à-dire le contraire de leurs attentes initiales de trouver dans le travail des possibilités de développer leur liberté d'expression et leur autonomie individuelle. Sur la base de ces expériences, les cols blancs essayent de se (re)construire en tant que sujets grâce à leurs mobilisations publiques. Il s'agit d'un processus de subjectivation et d'une quête de sens. Les « cols blancs » disposent, surtout grâce à leurs formations, des compétences intellectuelles et professionnelles nécessaires non seulement pour s'auto-analyser mais également pour analyser la situation sociale en Turquie. Ils développent également une réelle volonté de dépassement de cette situation en construisant une vie individuelle alternative à leur situation actuelle ainsi que dans la recherche d'une autre forme de vivre ensemble.