Amélioration du soin peau-à-peau en médecine néonatale par l'installation en Flexion Diagonale Soutenue (FDS) : impact sur le grand prématuré, sa mère et la construction de leur espace de communication
Improvement of skin-to-skin care in neonatal medicine through Supported Diagonal Flexion (SDF) Positionning : impact on the great premature, his mother and the construction of their communication space
par Aude BUIL sous la direction de Emmanuel DEVOUCHE
Thèse de doctorat en Psychologie
ED 261 Cognition, Comportements, Conduites Humaines

Soutenue le Monday 29 October 2018 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Aspect psychologique
  • Néonatologie
  • Prématurés
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Prématurité, Néonatalogie, Peau-à-peau, Installation FDS, Dépression post partum, Développement psychomoteur, Communication précoce, Rencontre, Relation
Resumé
Contexte : le soin peau-à-peau est actuellement une pratique de soin courant au sein des services de médecine néonatale. Il constitue une opportunité relationnelle unique qui peut être proposée très rapidement après la naissance prématurée et qui a déjà montré de nombreux bénéfices pour le nouveau-né prématuré et ses parents. Ce soin comme tout autre soin reste améliorable et ajustable au contexte de haute technologie des pays industrialisés afin notamment de créer une niche sensorimotrice et relationnelle optimale. Objectif : l'objectif de la recherche action réalisée dans le cadre de ce doctorat vise précisément à tester l'apport d'un changement d'installation lors du peau-à-peau en réanimation néonatale. L'hypothèse défendue est que l'installation novatrice en Flexion Diagonale Soutenue (FDS) serait une voie d'amélioration non seulement en termes d'opportunité interactionnelle individualisée parent-bébé, mais également en termes de soutien à la construction de la parentalité mise à mal par la naissance prématurée et en termes de prévention posturale et motrice du nouveau-né prématuré. Méthode : nous avons mené une recherche interventionnelle monocentrique prospective cas-contrôle. Quarante-deux grands prématurés nés entre 27 et 32 semaines et leurs mères ont été inclus de mai 2015 à juillet 2016, répartis dans deux groupes : le groupe 1 avec l'installation en peau-à-peau couramment pratiquée in situ, soit verticalement avec un coussin d'allaitement (groupe 'Verticale') puis le groupe 2 avec l'installation en Flexion Diagonale Soutenue (groupe 'FDS'), observé consécutivement et apparié sur le groupe 1, en fonction du terme et du poids des enfants inclus. L'étude a porté sur le nouveau-né grand prématuré, sa mère et leur communication multimodale (modalités vocale, visuelle, tactile et sourire) sur cinq temps : à la naissance, au 1er peau-à-peau, 15 jours plus tard, à l'âge du terme corrigé, et à trois mois d'âge corrigé, soit sur une durée de six à sept mois par dyade. Résultats : dès le tout premier peau-à-peau, les mères installées en 'FDS', manifestent un maternage tactile spontané plus actif et varié, davantage affectif, et proposent d'emblée une enveloppe sonore plus dense et plus musicale. Les mères du groupe 'FDS' montrent un risque de dépression postpartum significativement plus bas après 15 jours de pratique peau-à-peau et à l'âge du terme corrigé, allongent naturellement le temps de séances et développent enfin une plus grande variabilité dans leur portage à bras. Installés en peau-à-peau durant l'hospitalisation, non seulement chacun des 2 partenaires manifestent plus de comportements multimodaux mais les comportements du nouveau-né grand prématuré apparaissent contingents (à 1 sec) à ceux de la mère en plus grande proportion. Au terme corrigé, les différences se résorbent en partie, mais on observe un meilleur investissement de l'état éveillé calme avec un engagement visuel des enfants davantage centré sur le visage de leur mère. Par ailleurs, à cet âge, les nouveau-nés grands prématurés du groupe 'FDS' présentent moins de déformations posturales et une meilleure organisation de la motricité spontanée. Conclusion : cette recherche de doctorat met en évidence que la pratique du soin peau-à-peau peut être améliorée avec l'installation en 'FDS', en soutenant physiquement le nouveau-né prématuré et psychiquement sa mère, et enfin en enrichissant la communication multimodale mère-enfant et en leur offrant l'opportunité précoce d'être plus sensibles l'un à l'autre comme socle de rencontre.