Profils émotionnels dans l'anorexie mentale à l'adolescence
Emotion profils in anorexia during adolescence
par Victoire PÉRÈS sous la direction de Maurice CORCOS
Thèse de doctorat en Psychologie
ED 261 Cognition, Comportements, Conduites Humaines

Soutenue le Thursday 23 November 2017 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Anorexie mentale
  • Aspect psychologique
  • Chez l'adolescent
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Anorexie, Émotions, Intelligence émotionnelle, Profils, Adolescence
Resumé
Introduction : l'adolescence est une phase de remaniements intenses, et ce de manière inter ou intrapersonnelle, de l'image qu'on a de soi et de son corps, au fantasme de l'adulte que l'on espère devenir. L'adolescente cherche sa place, dans sa famille en tant que « plus une enfant mais pas encore une adulte », dans ses relations avec ses pairs, et avec l'Autre. Mais l'anorexie bloque ces processus de changement, en enfermant la jeune fille dans un corps qui n'est plus tout à fait enfant, mais surtout pas femme. La problématique de l'affect est centrale dans ces troubles. Quand certaines sont dans un trop-plein d'émotions non-régulables, d'autres sont dans le refus du ressenti. Mais est-ce propre à l'anorexie, l'état dépressif ou une résultante de cette période de crise qu'est l'adolescence ? Le concept récent d'intelligence et de compétence émotionnelle aborde et modélise toutes les capacités et les difficultés émotionnelles qu'une personne peut avoir, et permet de percevoir de manière plus globale les différentes facettes de la structure affective d'un individu. Objectifs : nous voulons isoler les difficultés émotionnelles chez ces patientes en les comparant à des adolescentes sans troubles du comportement alimentaire mais présentant une dépression, et à des adolescentes contrôles, afin d'établir quels types de profils émotionnels existent dans l'anorexie mentale à l'adolescence. Méthodologie : 40 patientes présentant une anorexie restrictive ou purgative sont rencontrées lors de leurs suivis en hospitalisation ou en consultations au sein de l'Institut Mutualiste Montsouris, ainsi que 18 adolescentes dépressives, et 39 adolescentes contrôles. Afin d'évaluer leurs compétences émotionnelles, les sujets ont répondu à une batterie de questionnaires ainsi qu'une expérience de Reconnaissance Emotionnelle Faciale. Les données ont été analysées par des outils statistiques de comparaison et de Classification Ascendante Hiérarchique. Résultats : on retrouve des problématiques de manque de confiance en soi et de failles narcissiques à l'adolescence, communes à tous les groupes, néanmoins les patientes présentant une anorexie ont davantage de difficulté ayant trait à l'identification des émotions, leur régulation - en trop ou pas assez- et trois profils émotionnels ressortent de nos analyses. Un premier présentant une forte labilité affective, chez qui l'Affect est subi sans possibilité de modulation et de régulation adaptée, un second dans l'hyper-contrôle affectif, et un troisième intermédiaire, dans lequel se juxtaposent des traits alexithymiques et une appétence reconnue mais crainte pour une vie affective. Conclusion : l'évaluation des compétences émotionnelles d'un patient, avant de décider de la nature de la prise en charge à proposer, nous semble importante à systématiser. De plus, dans les recherches portant sur l'anorexie mentale, la constitution des groupes devrait se faire en fonction du profil émotionnel présenté plutôt que par l'opposition anorexie restrictive vs. anorexie purgative.