Les nouveaux défis et enjeux de la politique étrangère de la France en Afrique francophone subsaharienne
The new challenges and issues of the foreign policy of France in French-speaking Sub-Saharan Africa
par Gomis Franc¿ois sous la direction de Chaigneau Pascal
Thèse de doctorat en Sciences politiques
École doctorale Sciences Juridiques, Politiques, Economiques et de Gestion

Soutenue le Wednesday 26 November 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Coopération internationale
  • Géopolitique
  • Panafricanisme
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Défis, Enjeux, Politique étrangère, France, Afrique francophone sub-saharienne, Géopolitique, Géostratégie, Géo-économie, Politique africaine, Energie, Etats-Unis, BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), Pays du Golfe, Sécurité et défense, Aide au développement, Coopération, Compétition internationale, Panafricanisme, Diplomatie, Mondialisation, Commerce international, Démocratisation, Stabilité politique, Relation France-Afrique, Immigration, Partenariat, Croissance économique
Resumé
Des années 1960 jusqu'à la fin de la guerre froide, voire au-delà, l'influence voire la prépondérance de la France sur les territoires francophones d'Afrique noire est presque totale. Cependant, en ce XXIème siècle naissant, la compétition mondiale dans la recherche de nouveaux débouchés et de la sécurisation de l'approvisionnement énergétique amène inexorablement les grandes puissances à entrer en ''conflit d'intérêts'' par la pénétration réciproque des « arrière-cours ». Ceci est particulièrement vrai pour la France qui voit des pays tels que les Etats-Unis, la Chine, l'Inde, le Brésil, la Turquie, les pays du Golfe, etc., faire une entrée fracassante dans une région géographique qu'elle considère depuis longtemps comme sa « chasse gardée » compte tenu des liens historique, linguistique et politique. Ces nouveaux défis et enjeux pour la politique africaine de la France se mesurent désormais, à l'aune des transformations à l'œuvre sur la scène internationale avec la mondialisation et l'émergence de nouvelles puissances du Sud. Les défis et les enjeux sont importants pour l'action extérieure de la France et sa place dans le monde, compte tenu de la concurrence féroce des nouveaux acteurs et des changements des sociétés africaines en cours. Néanmoins elle possède encore des atouts économiques, diplomatiques et stratégiques susceptibles de lui permettre d'élaborer, grâce à l'espace culturel francophone, un projet original, ambitieux et porteur d'espoir. Pour ce faire, il faudra répondre aux deux interrogations suivantes : Comment réformer cette politique traditionnelle basée sur des relations étroites et privilégiées avec les dirigeants africains sans toutefois compromettre les avantages comparatifs de la France sur place? Quelle stratégie politique mettre en œuvre pour identifier les véritables intérêts communs des Français et des Africains francophones, en tenant compte des opportunités et des menaces, et les développer dans un partenariat mutuellement bénéfique ?